PRESIDENTIELLE CONGO-BRAZZAVILLE : La CENI de l'opposition confirme bien la (lourde) défaite du dictateur

L'IDC et le FROCAD viennent de terminer un point de presse pour dire « Non au coup d'état électoral » que veut perpétrer le dictateur. Pour Charles Zacharie Bowao qui est le président de la coordination de ces deux plateformes de l'opposition, les tendances annoncées, hier, par la CENI de Bouka, proche du pouvoir, sont fausses. Et Bowao de lister les tendances réelles, de cette présidentielle, sur la base des fiches des résultats des bureaux de vote. On peut remarquer que :

à Brazzaville et dans le département du Pool, le candidat, Guy Brice Parfait Kolelas, vient très largement en tête ;
à Pointe Noire et dans le Kouilou, le candidat, Jean Marie Michel Mokoko, arrive très largement en tête ;
dans les autres grandes villes comme Nkayi, Sibiti, Owando, Boundji, le candidat, Jean Marie Michel Mokoko, vient très largement en tête, suivi du candidat, André Okombi Salissa ;
à Dolisie, Pascal Tsaty Mabiala vient en tête, suivi des candidats, Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa ;
à Mossendjo, Pascal Tsaty Mabiala vient en tête, suivi du candidat, André Okombi Salissa ;
à Mouyondzi, la candidate, Claudine Munari, vient largement en tête ;
dans les départements des Plateaux, le candidat, André Okombi Salissa, vient très largement en tête ;
dans le département de la Cuvette-Ouest, André Okombi Salissa vient en tête.
Dans les départements de la Likouala et de la Sangha, les candidats, Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa, viennent, alternativement, en tête.

La CENI de l'opposition dirigée par Bowao persiste et signe que « dans aucun département et dans aucune des grandes villes du pays, qui représentent plus de 75% du corps électoral, jamais le candidat Denis Sassou Nguesso arrive en tête. Mieux, il se trouve en 4e position et ce, dans le meilleur des cas ».

Conclusion de la CENI de l'opposition : « Il est impossible que le candidat président puisse se prévaloir d'une victoire, même, en ne tenant compte que des résultats partiels ».

Le Congo est toujours coupé du reste du monde. Par la seule volonté du dictateur qui voulait organiser sa fraude électorale en vase clos, ni vu ni connu. Il a eu tout faux. La CENI de l'opposition fait parvenir, dès qu'elle les reçoit, les procès verbaux aux grandes ambassades de Brazzaville. A l'heure actuelle, toutes les grandes chancelleries (Etats-Unis, Union européenne, France, Italie, Angleterre, Belgique, Allemagne, etc.) savent que le « bâtisseur infatigable » a été, correctement, et, sévèrement, battu et qu'il n'ira même pas au deuxième tour. Pour le moment, on en est là. L'opposition a décidé, cette fois, de barrer la route au « putschiste multirécidiviste » Sassou Nguesso, et énonce ceci : « Les candidats signataires de la Charte de l'opposition pour la victoire (Mokoko, Kolelas, Okombi, Mabiala et Munari) sont déterminés à faire respecter le résultat des urnes et demandent à la population d'être vigilante, mobilisée et à l'écoute de leur mot d'ordre ».

Commentaires

Visiteur (non vérifié)
Compte rendu L’envoyé spécial du « Monde » agressé à Brazzaville Par Jérôme Fenoglio (Directeur du "Monde") LE MONDE Le 23.03.2016 à 17h56 • Mis à jour le 23.03.2016 à 17h58 S'abonner dès 1 € Réagir Classer Partager (38) Tweeter Christophe Châtelot en reportage à Kinshasa, en 2011. L’envoyé spécial du Monde, Christophe Châtelot, ainsi que deux envoyés spéciaux de l’Agence France-Presse ont été agressés, mercredi 23 mars en début d’après-midi, à Brazzaville. Les trois reporters sortaient d’un point de presse avec le général Jean-Marie Michel Mokoko, l’un des opposants au président congolais Denis Sassou-Nguesso, lorsqu’une voiture leur a bloqué la route. Quatre hommes en civil, qui se sont présentés comme des policiers, leur ont alors asséné des coups de poing et se sont saisis de leur matériel, caméras et carnets, ainsi que de leur passeport, sans donner d’explication. Assistant à cette scène d’intimidation alors que les résultats de l’élection présidentielle du dimanche 20 mars sont attendus dans un climat tendu, des policiers d’un commissariat tout proche ont essayé d’intervenir mais sans résultat. Le Monde proteste contre cette agression inacceptable commise contre trois journalistes alors qu’ils ne faisaient qu’exercer leur métier. Nous réclamons que les matériels, documents et passeports des reporters leur soient restitués dans les plus brefs délais. Jérôme Fenoglio Directeu
Kimpéné Ya Congo (non vérifié)
Jeune Afrique ou Vielle Afrique ! Où allons-Nous, quelle crédibilité devrons_Nous avoir alors que le Monde est totalement ouvert par les Nouvelles Technologies, le Web, les Réseaux Sociaux et autres nous suivent et nous Observent partout au point où tout se sait et tout le Monde Entier Nous Ecoute et Nous entend !! L'AFRIQUE NOIRE aussi va atteindre bientôt à sa Vraie Indépendance avec la Dénonciation des jeunes Noirs. Ils seront un peu Plus Violents que Nous et ils Agiront plus Violemment et ils seront plus Radicaux ! ViVe la Future Jeunesse d'AFRIQUE NOIRE !
kimpéné Ya Congo (non vérifié)
C'est une Honte de la part d'un Président de la République d'un Beau Pays comme le CONGO-BRAZZAVILLE qui lui a donné un Quarantaine d'Années de Bonheur et pour Remercier les Congolais, en dehors la Guerre de Conquête du Pouvoir pendant lequel il avait Soumis tous les Congolais à l'Aimer si non on est banni ou l'on disparaissait ( Mort ou Emprisonner à Perpétuer ). C'est le Président Sassou qui avait toujours Raison jusqu'au 20 Mars 2016 dernier. Mais, depuis le Rapt de leur Seul Vôte dans la DÉMOCRATIE qui leur permettra de CHOISIR enfin LIBREMENT un Président de Leur Propre Vrai Choix mais Voilà le Retour du Tyran qui se Sent Flouer par une Défaite du 18 Mars 1977 à laquelle s'Ajoute l'Election Présidentielle Anticipée, avec une Constitution Récemment Adoptée par FORCEPS par Sassou N'guesso afin qu'une fois au Pouvoir, qu'il Rempile jusqu'à la Vie avec toute sa Famille, transmission Royale Oblige ! ! ???? Et voilà que le Grand Sassou N'guesso Denis Battu dès le Premier Tour le 20 Mars 2016 par les Opposants avec l'Aide du Peuple Congolais qui Lui a Dit NON CA SUFFIT !!!!!!! C'est ce que Nous Avons Fait en lui mettant K O ! Mais le Voilà avec ses Sbires et ses Mitraillettes Contre son Propre Peuple une de plus mais cette fois, ils n'ont plus Peur de Perdre leur Ultime Vote DÉMOCRATIQUE, la suite Nous sommes entrain de la VIVRE avec le MONDE entier Malheureusement SEULS les Congolais qui le VAINCRONS ! ViVe le CONGO-BRAZZAVILLE LIBRE , DÉMOCRATIQUE , RÉUNIFIÉ ! Bravo au GÉNÉRAL J4M ! Bravo au Ministre BOWAO pour toute sa Gestion de l'Opposition IDC-FROCAD en les Coalisant en un Front Commun afin la Démocratie s'Installe enfin dans la Mémoire des Démocrates AFRICAINS , Merci à Tous !
Kongo Libre (non vérifié)
INTÉRÊTS ÉCONOMIQUES ET DIPLOMATIQUES DE LA FRANCE AU CONGO Si la France continue de soutenir Sassou dans cette période de contestation populaire, c’est avant tout pour défendre les intérêts économiques de ses entreprises. La France est un partenaire commercial incontournable du Congo. Elle reste en 2013 le 1er pays non-africain fournisseur du Congo, avec près de 573 millions d'euros d’exportations (9,05% de part de marché selon les statistiques COMTRADE de l’ONU), premier investisseur et premier créancier. Environ 200 entreprises ayant des intérêts français sont présentes au Congo et emploient près de 15 000 salariés, dont un millier d’expatriés. L’entreprise Total extrait 60 % du pétrole national et Bolloré a obtenu en 2009 la concession du port de Pointe-Noire sur 27 ans. Paris s’accommode des dictatures pour préserver ses intérêts. Le soutien au régime de Sassou s’explique également par des intérêts diplomatiques Cet épisode montre une forme d’interdépendance qui oblige les deux parties. Il permet de saisir la force de la réciprocité qui lie la France et le Congo même si dans ce rapport de force, le dictateur a toujours un besoin vital de l'appui de Paris.
Alain (non vérifié)
Sassou est un pyromane assassin... Il finira à la CPI un jour. Chaque à son temps. Il a trop semé la haine et le temps de la récolte est arrivé. Je demande à l'opposition de ne pas faillir sinon l'élephant va tout écraser sur son passage. Sassou ne tuera sans doute pas tous les congolais. En avant pour chasser ce monstre.
Alain (non vérifié)
Sassou est un pyromane assassin... Il finira à la CPI un jour. Chaque chose à son temps. Il a trop semé la haine et le temps de la récolte est arrivé. Je demande à l'opposition de ne pas faillir sinon l'élephant va tout écraser sur son passage. Sassou ne tuera sans doute pas tous les congolais. En avant pour chasser ce monstre.
Miller (non vérifié)
Et si tous les congolais de la diaspora prenaient le monde entier à témoins demain vendredi par des manifestations pacifiques dans tous les pays du monde.
remy (non vérifié)
un constat fait ,les medias etrangers ne parlent pas des élections au congo Brazza,sont ils corrompus?le gouvernement français manifeste son indifference.
remy (non vérifié)
le congoappartient a tous les congolais de souches ou naturalisés il s'avere que dans notre armee il y'a des mercenaires tchadiens rouandais zairois et autres ils sont installés a oyo,dès qu'il y a une situation a Brazza ils débarquent en force
Régis BIENVENU (non vérifié)
C'est le fruit du soutient de la France à la dictature congolaise. C'est triste de voir le Congo dans le chaos à chaque fois que Sassou est menacé (1997 et 2016). Aujourd'hui, c'est le 5ème jour que nous n'avons plus de nouvelles de nos parents. Nous prions tous pour que tout aille bien pour eux. Les journalistes sont agressés par ce qu'ils ne font que leur travail et sont animés d'une impartialité irréprochable. Heureusement si je peux me permettre de le dire ils sont étrangers! ça vous donne une idée de ce que peuvent vivre les congolais, pas candidats aux présidentielles, mais s'étant ouvertement proclamés pour un candidat autre que Sassou qui a bénéficié du soutien de la France pour revenir comme on sait. Beau cadeau pour le peuple congolais! La démocratie vaincra mais à quel prix?
armel (non vérifié)
Nous pouvons changé ça jeune d'Afrique il nous suffit juste de l'utopie et un peut de courage faisons comme Gandhi la désobéissance civique est un droit lorsque tout est injuste pour un pays car ST Augustin à dit (à une loi injuste nul n'est tenu d'obéir)
Tiakaka (non vérifié)
Moi c'est plutôt l'UA qui me fait vraiment rire. Corrompue jusqu'à la moelle épinière, elle est là dans ses idioties à supporter des dictateurs.
Christian (non vérifié)
https://soundcloud.com/diye2015/thermometre-numero-1-de-la-realite-africaine
GCM (non vérifié)
il faudra que ceux qui sont derrière Sassou comprennent que chaque chose a son temps, les fétiches et autres influences sataniques pour une présidence à vie n'est qu'un rêve, Dieu a tracé son chemin, un jour la vérité sera au grand jour et ce peuple vivra comme les enfants D’Israël, nous sommes au courant de toutes les manœuvres satanique à la SNDE, monuments maçonniques pour une présidence à vie, Seul Dieu est immortel,
GCM (non vérifié)
Mr BOWAO Dzala bo vi, nieka édi toyi, continu ton combat ce peuple et Dieu vont te réserver une place de choix dans cette république, conduit tes poussins jusqu'à la destination nous sommes derrière vous
GCM (non vérifié)
chose étrange aucune presse internationale parle de la reconnaissance de la victoire de sassou au premier tour, quelle est alors leur décision vis a vis de sassou, la france, les USA ET AUTRES

Ajouter un commentaire

Les plus populaires