PRESIDENTIELLE CONGO-BRAZZAVILLE : La peur a changé de camp

Qui a dit que le « bâtisseur infatigable » était infaillible, invincible ? Le voilà qui, pour se maintenir au pouvoir, pratique la dictature à ciel ouvert. Il n'a plus le choix. Pour retarder sa chute, d'ores et déjà, programmée, il se voit obligé de museler, totalement, ses adversaires du 20 mars alors que, lors de sa conférence de presse pendant la nuit de la proclamation de sa victoire par KO au premier tour, il avait déclaré urbi et orbi que « la démocratie s'exerce » au Congo, et que ses «  adversaires ont le droit de s'exprimer librement » même s'il ne partage pas leurs positions.

Ce matin, patatras ! Après avoir eu vent de la conférence de presse que les Cinq Grands Candidats (Mokoko, Kolelas, Okombi, Mabiala et Munari) voulaient tenir, à Diata, au siège de l'UPADS, afin de donner la suite de la protestation contre son hold up, Sassou a envoyé des camions de policiers et de militaires, dès 6h30 du matin, encercler le siège de l'UPADS, pour empêcher cette conférence de presse de se tenir.

Ce matin, encore, il a envoyé une escouade de policiers et de militaires encercler le domicile de Zacharie Charles Bowao, coordinateur de l'IDC-FROCAD et responsable de la CENI de l'opposition, diffuseur des tendances contraires à la CENI de Bouka qui est à sa solde.

Pour quelqu'un qui a totalisé 60,39%, dès le premier tour, ce qui est un score exceptionnel, on ne le sent pas dans le pays. Au contraire, ce sont les partisans de l'opposition qui donnent de la voix et ont le vent en poupe. Pour les effrayer, Sassou leur envoie des militaires.

Rejeté par tous, le vainqueur auto-proclamé n'a à présent reçu aucun message de félicitation. Pour se donner un peu d'air, il a tenté, selon nos informations, de semer la discorde au sein du Groupe des Cinq Grands Candidats, en cherchant à marchander un ralliement. Mais ses manœuvres à l'endroit d'un des trois Grands Candidats du Sud ont échoué. Les 5 Grands Candidats restent soudés sous la coordination du philosophe Bowao. De son côté, la communauté internationale est d'une vigilance de tous les instants sur les moindres pas et gestes du dictateur.

Il est comme un fruit pourri qui, malgré son état de décomposition, reste, encore, accroché à l'arbre. Il peut tomber seul, tout comme, un petit coup de vent peut l'emporter ou une secousse de l'arbre. C'est au choix.

Dans la situation qui est la sienne, actuellement, ce serait suicidaire s'il faisait tirer sur la foule.

Gare au militaire ou policier qui va tirer sur quelqu'un pour le protéger. Tous les actes posés sont filmés par des téléphones portables anonymes. Plus tard, de telles images parleront au détriment des éléments des forces de l'ordre qui auront agi contre le peuple.

C'est dans ce contexte que les militaires devant charger les manifestants, avaient préféré laisser envahir l'Assemblée nationale, à Ouagadougou, où les députés s'apprêtaient à modifier la constitution. Dès qu'il a appris que le parlement était en feu, Blaise Compaoré n'a pas demandé son reste. Il a, immédiatement, pris les jambes à son cou. Destination : là où vous savez.

Commentaires

Kokoriko (non vérifié)
Malgre sa brillante election! jusque la aucun message de felicitations pour sa reelection avec 60,39%
SASSOUFIT,DEGAGE (non vérifié)
Sassou est un malade mental,il finira très mal comme KADHAFI,SAMUEL DOE.Sa chute va entrainer un désastre autour de lui ,sa famille va etre décimer.La vengeance populaire va etre horriblement cruel
rockfour (non vérifié)
Et pendant cette mascarade, regardons se qui s'est passé au Bénin où l’envoyé de l’ONU en Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, s’est félicité jeudi d' »élections exemplaires » saluant le peuple et les acteurs béninois « pour leur participation active au scrutin dans le calme et la sérénité »
Onganya (non vérifié)
Sassou a toujours été un malade mental de tout les temps tenez : Marien Ngouambi dans sa naïveté lui confia les Ministères de la Défense et celui de l'Intérieur grave erreur, car ses deux Départements lui permettra de faire fiches pour éliminer les personnes qui lui faisait peur comme: Ange Diawara, Kinganga et les autres et la fin Ngouambi devint nu car plus de protection. Le 18 Mars pouvait s'attaquer à Ngouabi en l'assassinant, sauf qu'il ne s'arrêta pas là, car il continua sa forfaiture en assassinant : Massamba Débat, le Cardinal Emile Biayenda, Kikadidi, Ikoko, Antsou, Doudi-Nganga et beaucoup d'autres après pendant son pouvoir de 1979 et de 1997 par le moyen des empoisonnement et d'autres comme : Pierre Anga, ses Compagnons et les villagois d'Ikongono, Katali, Auxence Ikonga, Tsika bakala, les disparus du Beach de Brazzaville les l'épuration éthnique dans les Départements du Pool, de la Bouenza, Lekoumou et Niari, Moutondo, Noumazalaye et d'autres assassinats qui continues
Faridam (non vérifié)
Que devient le vieux Lekoundzou Justin? ?
Okangué (non vérifié)
Bonjour mon frère ou ma soeur Faridam, Mr le ministre Lekoundzou a été empoisonné et est dans un etat végétatif. En un mot, il a été mis hors jeu par notre mauvais perdant national.
Con de ta mère ... (non vérifié)
c hollande qui lui a autorisé de continuer à tuer le peuple...il attend, il ne parle plus même lorsque ses journalistes sont frappés à mort. on doit se libérer nous-mêmes sans attendre n'importe quelle aide comme l'a fait le peuple du burkina.
EbeneCongo (non vérifié)
sassou est un boko haram. Sa chute sera terrible et spectaculaire. Dieu dans toute sa souveraineté le donnera au chiens errant pour dévorer sa chaire. Espèce de pourriture et cancrelat
Miller (non vérifié)
Dites a monsieur Sassou de cesser de se tromper. Qu'il ne pense pas un seul instant qu'il realisera l'exloit de son beau fils Bongo de demeurer au pouvoir jusqu'a sa mort. Les epoques et les peuples ne sont pas les memes. Il a encore la possibilite de se repentir et d'assumer comme jadis a la conference nationale. Un seul mort de plus par ses services lui coutera excessivement cher a lui, a sa descendance et a tous ses lieutenant.
Mukila ngomé (non vérifié)
il se croit invulnerable toute dictature a toujours une fin . Celle de ce Mr ( je n'arrive pas à prononcer son nom tellement qu'il m'insupporte ) sera impitoyable. Pour qui se prend t-il brin de merde

Ajouter un commentaire

Les plus populaires