PRESIDENTIELLE CONGO-BRAZZAVILLE : Le Parti socialiste français juge « non crédible » la victoire du dictateur

Le PS a jugé samedi, 26 mars, "non crédible", la victoire du président congolais sortant, Denis Sassou Nguesso (notre photo le montrant en train de voter le 20 mars 2016), annoncée par "une commission électorale notoirement partiale". « Notoirement partiale ». Ce n'est pas afriqueeducation.com qui le dit, mais, le parti de François Hollande, chef de l'Etat français.

"Le Parti socialiste dénonce l’absence de transparence de tout le processus électoral. Il dénonce également les coupures de toutes les communications avec l’extérieur du pays imposées pendant la fin de semaine du vote", écrit le secrétaire national à l'International, Maurice Braud, dans un communiqué.

"De même, il condamne l’agression dont ont été victimes les envoyés spéciaux de l’Agence France-Presse et du quotidien Le Monde après leur entretien avec un candidat de l’opposition (Jean Marie Michel Mokoko, ndlr)", ajoute-t-il.

"Depuis des mois, le président congolais a placé son pays sous un régime d’état d’urgence de fait, dont la seule justification a été d'entraver la libre circulation et la libre expression des opposants politiques", accuse le PS.

"Dans de telles conditions, le Parti socialiste juge non crédible le résultat annoncé par une commission électorale notoirement partiale" et "demande instamment aux organisations internationales, particulièrement, à l’Union africaine et à l’Union européenne de se saisir immédiatement de la question afin de prévenir une crise majeure pour la région".

"Crise majeure pour la région" ? Afriqueeducation.com a, déjà, écrit et réécrit que le dictateur veut (pour sauver son pouvoir qu'il va bientôt perdre) provoquer une crise majeure au Congo. Le Centrafrique qui lui servait de "bouclier" (diplomatique et politique) est en voie de normalisation avec un chef d'Etat démocratiquement élu et accepté par tous les Centrafricains. Sassou est donc nu, face à lui-même. Sans parapluie, sans aucune couverture.

Sassou n'est pas un démocrate. C'est un dictateur qui s'impose à son peuple par la seule force des armes. Il est (re) venu au pouvoir, en 1997, grâce à un sanglant coup d'état militaire qui a fait 40.000 morts. Il ne partira du pouvoir que par une autre épreuve de force (militaire). Après avoir fait couler le sang. Encore le sang. Il le sait. Par les urnes, il n'a aucune chance de gagner une élection dans son pays. Il est très (très très) impopulaire.

Commentaires

Alain (non vérifié)
Sassou est un crimel. Son refus de quitter le pouvoir est lié au fait qu'il a commis trop de crimes dans le pays. La CPI ou la mort doivent être les options à envisager. Je suis congolais et je veux sa mort.
munkongo muntu (non vérifié)
Sassou Nguesso est notre cancer national, sa seule mort ou son départ en exil libérera le peuple congolais à 50%. Incroyable, il a été battu a plate couture dans la plupart des départements.
EbeneCongo (non vérifié)
sassou est un Jihadiste un Daesh un terroriste. Sa fin arrive sûrement
Alain (non vérifié)
A partir de maintenant nos comaptriotes doivent envisager des actions plus directes dans l'ensemble du pays. Bûler tous les commissariats et les casernes militaires, incendier tous les depôts d'armes pour réduire son armée.
marc abwe (non vérifié)
le p.s est extrêmement dangereux, avant le référendum, il était contre, dès lors que l'idiot hollande avait soutenu sassoufou, le p.s était maintenant pour... je n'ai aucune confiance en eux, le p.s veut encore plus de malles d'argent de la part du dictateur sassoufou./
Fely (non vérifié)
Notre ex-dictateur president du Congo/ Sassou Nguesso n est plus legitime/ est un epervier qui a peur de mille fourmis reunies. Il est nu dans sa tricherie, il faut le laisser dans sa misere. Meme le plus puissant est malheureux, Il ne represente plus les Congolais mais les interets economiques des multinationales et protege sa famille et parents VOLEURS: Nous allons le chasser et retrouvrer notre dignite dans les jours a venir.
Aimé Mwana Ma L... (non vérifié)
Si et seulement si LISSOUBA avait géré le pays pendant sa mandature en bonne intelligence, ce gros sorcier ne serait jamais revenu au pouvoir, qui avait commencé avec les milices et le tribalisme à outrance comme actuellement avec Sassou? Reconnaissons nos erreurs et maintenant tout le monde crie "au diable, au diable". Il n'avait fait que profiter de l'occasion pour revenir alors qu'il s'était retiré à Paris
SASSOUFIT,DEGAGE (non vérifié)
@Aimé Mwana Ma Loutaya Bien dit mon frère,Lissouba est grandement responsable de cette situation que nous vivons.
TONA (non vérifié)
Nous avons tous la mémoire courte. Lorsque vous avez dans un pays ceux qui avaient juré ne jamais laisser Lissouba gouverner alors que celui-ci s'organisait pour que le pays reprenne alors chers amis n'accusons pas Lissouba. Combien de temps déjà que Lissouba n'est plus aux affaires au Congo? Non chers amis, la faute, pour TONA revient aux intellos Congolais qui sont tous franmaçons. Ils attendent toujours le mot d'ordre de la France pour agir. Vous avez vu que le peuple lui est prêt mais alors où sont les intellos pour orienter le peuple? Laissez Lissouba là où il est, vous l'aviez incendié alors qu'il rêvait juste faire du Congo une petite Suisse. Vous l'aviez crucifié maintenant vous n'arriviez même pas à chasser celui qui massacre votre peuple depuis près de 45 ans. Laissez Lissouba tranquille. Vous êtes allés à Maya-Maya applaudir sassou à sa descente d'avion. Imaginons si Lissouba l'avait interdit que diriez-vous aujourd'hui? Assumons nos erreurs chers compatriotes.
CONGOLAIS DEBOUT (non vérifié)
Une petition sur la situation electorale au Congo-Brazzavile est presentment en circulation aux USA sur le site de la maison blanche (voir dessous): "We petition the Obama administration to: HELP THE CONGOLESE PEOPLE REGAIN THEIR HUMANITY AND DIGNITY The Republic of Congo-Brazzaville recently held a presidential “election” under government-enforced media blackout (supposedly for security reasons). Notwithstanding the excessive vote-rigging conditions that favored the incumbent candidate, Congolese people came out in throng to vote and rejected the autocratic regime of Denis Sassou Nguesso. Appallingly, the electoral commission in lockstep with the incumbent stole the people’s votes and declared Denis Sassou Nguesso as the winner. The post electoral situation is very tense and can go from bad to worse at any moment. Congo-Brazzaville experienced civil wars in the 1990s and early 2000s. Dr. Martin Luther King Jr. once said, “Injustice anywhere is a threat to justice everywhere.” Please sign the petition and help the people of the Congo. Published Date: Mar 27, 2016 Issues: Civil Rights and Liberties, Foreign Policy, Human Rights." Vous pouvez acceder et signer la petition en cliquant sur le lien ci-apres: http://wh.gov/i7Vch Please do your best and use all the social media tools at your disposal to propagate the message (link). Les temps sont graves au Congo-Brazzaville, et nous devons utiliser toutes les moyens à portée de main (y compris mediatiques) pour restaurer la Democratie au pays. Vive le Congo!
CONGOLAIS DEBOUT (non vérifié)
Une petition sur la situation electorale au Congo-Brazzavile est presentment en circulation aux USA sur le site de la maison blanche (voir dessous): "We petition the Obama administration to: HELP THE CONGOLESE PEOPLE REGAIN THEIR HUMANITY AND DIGNITY The Republic of Congo-Brazzaville recently held a presidential “election” under government-enforced media blackout (supposedly for security reasons). Notwithstanding the excessive vote-rigging conditions that favored the incumbent candidate, Congolese people came out in throng to vote and rejected the autocratic regime of Denis Sassou Nguesso. Appallingly, the electoral commission in lockstep with the incumbent stole the people’s votes and declared Denis Sassou Nguesso as the winner. The post electoral situation is very tense and can go from bad to worse at any moment. Congo-Brazzaville experienced civil wars in the 1990s and early 2000s. Dr. Martin Luther King Jr. once said, “Injustice anywhere is a threat to justice everywhere.” Please sign the petition and help the people of the Congo. Published Date: Mar 27, 2016 Issues: Civil Rights and Liberties, Foreign Policy, Human Rights." Vous pouvez acceder et signer la petition en cliquant sur le lien ci-apres: http://wh.gov/i7Vch Please do your best and use all the social media tools at your disposal to propagate the message (link). Les temps sont graves au Congo-Brazzaville, et nous devons utiliser tous les moyens à portée de main (y compris mediatiques) pour restaurer la Democratie au pays. Vive le Congo!
Mobebissi (non vérifié)
La peur a change de camp ce qui explique la panique generale et les arrestations en masse. Malheureusement pour Sassou, la locomotive de l'histoire est marche et ne s'arretera devant rien (meme pas devant sa soldatesque). Le navire du regime de Brazzaville est entrain de prendre l'eau. Une question aux fanatiques de de Sassou: Comment maintenir la motivation des troupes(enemis du Congo uni et indivisible) quand le navire prend l'eau? Sauvez vos avant qu'il ne soit trop tard. Comme pour semmer une nieme zizanie et se maintenir coute que coute au pouvoir, Sassou est desesperement entrain de vouloir jouer la carte de la division ethnique: Nord vs Sud, Mbochi vs Makoua, Kouyou, Lari, Bembe, Vili,Likuba, Sangha,Likouala, etc. Disons NON et barrons la route a l'Oyocratie! Nous sommes tous Congolais dans la diversite et cela est une bonne chose. C'est Sassou et ses acolytes qui sont le problem et non tous les Mbochis sans distinction! Mettons-nous au decu de la melee et disons NON a toute forme d'amalgame. Sassou est a a fin de son reigne desastreux de ~ 40 ans. Restos calme mes compatriotes. La messe de requiem du regime de Sassou sera dite la semaine prochaine quand Francois Hollande, l'UA, l'UE, et les USA vont officiellemnt demander a Sassou d'abdiquer. Marquez mes mots: le reigne de Sassoukamon (faux pharaon du Congo) est proche. WAIT AND SEE.
Gilles (non vérifié)
Expert AICG Diplômé ESC Toulouse _ l'Audit démontre la fraude par l'erreur commise par la CNEI et publier par elle comme suit: voix obtenues par Sassou N'G, 297143 sur 1117673 soit 61,40% or 297143 x 100 / 1117673 = 26,5858% mais ne donne pas 61,40% le débat estclos. Le déploiement des miltaires, policiers et miliciens du sale pouvoir de mon beau Congo démontre bien que c'est lui qui cherche et provoque la guerre

Ajouter un commentaire

Les plus populaires