PRESIDENTIELLE GABONAISE : Pourquoi vivement un candidat (unique) pour l'opposition

Candidat de l'Union nationale, Casimir Oyé Mba, ancien gouverneur de la BEAC et ancien premier ministre du Gabon, a présenté, jeudi, 11 août, un programme de 33 mesures pour relever le Gabon. La vérité, aujourd'hui, n'est pas aux meilleures promesses. Car tel que c'est parti, même l'archevêque de Libreville sait, en son for intérieur, que le véritable vainqueur de la présidentielle du 27 août, ne sera pas celui dont le programme aura été le plus séduisant. Président de la CENAP (Commission électorale nationale autonome et permanente), René Aboghé Ella à qui on reproche de ne pas être indépendant dans la mesure où il recevrait ses instructions du Béninois, Maixent Accrombessi, donnera Bongo Ondimba Ali (BOA) vainqueur. Par tous les moyens. Avec le ministre de l'Intérieur, Pacôme Moubelet Boubeya, qui a juré (tous les Gabonais le savent) qu'aucun candidat, autre que BOA, ne sera jamais élu président du Gabon, tant qu'il sera ministre de l'Intérieur, la cause de l'opposition est entendue. Face à cet insurmontable obstacle, pourquoi persister à aller à la présidentielle alors que BOA lui-même dit et redit à qui veut l'entendre : « Moi ou personne » ?

Mais s'il faut, malgré cette fâcheuse situation, jouer le jeu et éviter les qu'en dira-t-on de la communauté internationale, deux actions, et, seulement deux, valent la peine d'être menées : l'action en justice conduite, actuellement, par Jean de Dieu Moukagni Iwangou, même si, selon certaines sources, il serait, déjà, farouchement, combattu, dans les coulisses, par la présidente de la Cour constitutionnelle, qui se sentirait, directement, menacée. Jean de Dieu Moukagni Iwangou, qui tient le bon bout, devrait bénéficier du soutien des Gabonais ulcérés par la (calamiteuse) gestion du Gabon par la Légion étrangère.

L'autre action, devrait être la conjugaison des forces de l'opposition en vue de propulser un seul candidat de l'opposition à la présidentielle du 27 août. Il ne faut plus tergiverser car l'horloge tourne : Oyé Mba, Ping, Nzouba Ndama, Maganga Moussavou, Ben Moubamba, Mba Abessole, Ndong Sima, Ngoulakia, et les autres, doivent vite se réunir pour s'accorder sur un nom, sachant que, toutes choses égales par ailleurs, le meilleur de tous, c'est, incontestablement, Jean Ping (notre photo).

En effet, pour être objectif, il est le mieux préparé de tous : il s'est déclaré avant tout le monde, fait campagne, seul, depuis deux ans, connaît le BOA (de l'intérieur) mieux que personne d'autre, dispose d'une très bonne image à l'international, et compte un trésor de guerre, qui fait (largement) défaut à tous les autres candidats, sans exception.

Objectif d'une candidature unique : mettre en synergie les intelligences, les moyens humains et logistiques de tous les autres candidats, derrière le candidat choisi, afin de réduire, au maximum, les possibilités de fraude, qui s'annoncent industrielle (et non commerciale comme on le prévoit à tort dans certains états majors de l'opposition). Couper l'herbe sous les pieds de Aboghé Ella, Mborantsuo et Moubelet Boubeya. Ces trois là constituent un (véritable) danger pour l'opposition.

Parallèlement à l'action (salutaire) menée en justice par Moukagni Iwangou, il y aurait, là, une possibilité de faire perdre, encore plus, son sommeil à BOA, qui, répétons-le, a, déjà, choisi comme lieu d'exil, Doha, au Qatar, lui et Accrombessi, en cas de perte du pouvoir.

Commentaires

CADHA AFRICA (non vérifié)
LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ET LES NATIONS UNIES EN PREMIÈRE POSITION, SONT RESPONSABLES DES MASSACRES EN AFRIQUE. SI LA JUSTICE, LA VRAIE, EXISTAIT ET SI L'ORGANISATION DES NATIONS UNIES AUSSI RESPECTAIT SES TEXTES CONSTITUTIFS, L'AFRIQUE NE DEVAIT PAS CONNAITRE DES MASSACRES, DES VIOLENCES ET DE LA MISÈRE... TENEZ COMMENT COMPRENDRE QUE L'ONU QUI A TOUS LES MOYENS DE SANCTIONNER CEUX QUI VIOLENT LES LOIS, DROITS HUMAINS ET LA DÉMOCRATIE DE NOS NATIONS, TOLÈRE LE TOTALITARISME PARTOUT. EN RD CONGO L'ONU SAIT QUE JOSEPH KABILA N'A JAMAIS GAGNÉ LES ÉLECTIONS; L'ONU QUI SAIT QUE SASSOU NGUESSO AU CONGO-BRAZZAVILLE N'A JAMAIS GAGNÉ LES ÉLECTIONS; IDRISS DEBY AU TCHAD N'A JAMAIS GAGNÉ LES ÉLECTIONS; BONGO FILS AU GABON N'A JAMAIS GAGNÉ LES ÉLECTIONS; ETC.. PLUS GRAVE ENCORE, LES NATIONS UNIES SAVENT QUE L'AFRIQUE DISPOSE D'UNE CONVENTION ( CHARTE AFRICAINE) QUI INTERDIT LES TROISIÈMES MANDATS, TOUT LE MONDE LE SAIT. CURIEUSEMENT, LES GRANDES NATIONS DE CE MONDE QUI DISPOSENT DES «VETO» AUX NATIONS UNIES, REGARDENT CES DESPOTES MASSACRER DES HUMAINS, PROCÉDER AUX ASSASSINATS CIBLÉS ET PLACER ARBITRAIREMENT LES OPPOSANTS EN PRISON... AINSI, NOUS POUVONS DIRE QUE CE QUE FONT LES SASSOU NGUESSO, BONGO, NKURUNZIZA, KABILA, BIYA, IDRISS, ISSOUFOU, OUATTARA, DOS SANTOS, MUSEVENI, KAGAME, ETC... A UNE CAUTION DE L'ONU. ET, C'EST MALHEUREUX POUR LA PLANÈTE TERRE... POURTANT LA BONNE POLITIQUE DU GAGNANT-GAGNANT EST POSSIBLE AU LIEU DE SOUTENIR LES DESPOTES...

Ajouter un commentaire

Les plus populaires