Vous êtes ici

SENEGAL : Une vingtaine de chefs d'Etat à l'investiture de Macky Sall

Belle fête au Centre expos de Diamniadio, qui a abrité la cérémonie d'investiture du deuxième mandat du président, Macky Sall. Une belle brochette de chefs d'Etat et de gouvernement ont fait le déplacement de Dakar pour y participer.

Une vingtaine de chefs d'Etat, sans compter les chefs de gouvernement, ont répondu présent à l'investiture de Macky Sall, chef de l'Etat du Sénégal : Carlos Fonseca (Cabo Verde), José Mario Vaz (Guinée Bissau), Muhammadu Buhari (Nigeria), Julius Maada Bio (Sierra Leone), George Weah (Liberia), Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), Mahamadou Issoufou (Niger), Félix Tshisekedi (RDCongo), Denis Sassou-Nguesso (Congo-Brazzaville), Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Andry Rajoelina (Madagascar), Adama Barrow (Gambie), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), Paul Kagame (Rwanda), Faure Essozimna Gnassingbé (Togo), Alpha Condé (Guinée), Alassane Dramane Ouattara (Côte d'Ivoire), Sahle-Work Zewde (Ethiopie).

On a, aussi, noté la présence des premiers ministres du Gabon, Julien Nkoghe Bekalé, du Ghana, Yaw Osafo Marfo, de Sao Tomé et Principe, Patrice Emery Trovoada, et des anciens chefs d'Etat, Olesugun Obasanjo (Nigeria), Nicolas Sarkozy (France), de l'ancien premier ministre, Tony Blair (Grande Bretagne), mais aussi, de l'ancienne ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, qui représentait le président français, Emmanuel Macron. Grande amie du Sénégal, Ségolène Royal avait passé une bonne partie de sa jeunesse, à Dakar, où son père, officier supérieur de l'armée française, occupait des fonctions dans le cadre de la coopération.

« Je vous souhaite un très bon quinquennat », a lancé Pape Oumar Sakho, président du Conseil constitutionnel, après avoir investi le président, Macky Sall, avant de se retirer avec les autres membres du Conseil.

Pendant une vingtaine de minutes, sans lire les notes, Macky Sall a fait quelques annonces fortes, lors de son discours, dont voici un échantillon non exhaustif :

« Je renouvelle mon appel au dialogue, sans exclusive, à toutes les forces du Sénégal ». « Mon mandat électif est une mission au service du bien commun. Il s'agit de servir et non de se servir ». « C'est avec humilité et détermination que je me remets au service des Sénégalais ». « La jeunesse restera au premier rang de mes priorités ». « L'emploi et l'employabilité des jeunes seront au centre de mes préoccupations ». « J'attacherai une attention particulière au profit des femmes et des filles ». « Il y a urgence à mettre fin à l'encombrement urbain, aux constructions anarchiques dans les zones inondables comme le Technolopole de Dakar ». « Je veux un Sénégal avec zéro déchet. Je prendrai rapidement des mesures vigoureuses dans ce sens ». « Dans le domaine de l'habitat, je vais lancer la construction de 100.000 logements dans les cinq prochaines années afin que chaque Sénégalais puisse acquérir à bas coût un logement décent». Etc., etc..

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.