Vous êtes ici

SOUTIEN A DEBY ITNO : Le parti politique « La France Insoumise » dénonce la politique « néocolonialiste » de Macron au Tchad

« Macron au Tchad : La France doit cesser sa politique néocoloniale ! », voici le titre du communiqué publié, ce mercredi, 26 décembre, par le parti présidé par Jean-Luc Mélenchon, la France insoumise, contre Emmanuel Macron et sa politique néocolonialiste en appui au dictateur tchadien, Idriss Déby Itno.

Le communiqué qu'il publie, à cet effet, sous la haute inspiration de Patrice Finel, conseiller Afrique de Jean-Luc Mélenchon, et de David Chinaud de la Commission Afrique, est d'une clarté biblique. Nous le reproduisons in extenso :

« Dans la tradition néocolonialiste qui caractérise la politique africaine de son quinquennat, Emmanuel MACRON s’est rendu à N'Djamena, au Tchad, les 22 et 23 décembre. Si cette visite avait pour objet officiel l’hommage aux militaires français engagés dans l’Opération Barkhane, elle n’en reste pas moins un soutien appuyé à Idriss DEBY, au pouvoir depuis 28 ans, installé par les services secrets français et réputé le pire dictateur africain. Entre deux Marseillaises, MACRON en a profité pour ressortir son couplet sur la bombe démographique africaine et autres leçons de civilisation alors que sur l’ensemble du continent, la représentation française la plus ostensible est devenue la présence de ses troupes.

Comme à l’accoutumée, la visite présidentielle est accompagnée d’un scandale d’Etat, le voyage ayant bel et bien été préparé en amont par l’ex-conseiller, Alexandre BENALLA, depuis, reconverti dans les affaires internationales en compagnie du très peu recommandable Alexandre DJOURHI. MACRON a beau s’en défendre et désigner Messieurs Franck PARIS (ex-DGSE), Rémi MARECHAUX (ex-DGSE) et Jean-Yves LE DRIAN (ex-socialiste) comme dépositaires de sa pensée complexe, la politique africaine de la France est plus que jamais régie par les réseaux barbouzards et mafieux.

La France Insoumise dénonce, une fois de plus, le soutien aux dictateurs africains sous couvert des intérêts de l’Etat et de la protection de la nation. Ces prétextes fallacieux et les politiques qui les accompagnent n’ont pour autre effet que d’accentuer le sentiment anti-français, le recul des coopérations culturelles et économiques, et le détournement outrancier des aides destinées au développement, la France ayant fait le choix de ne pas en contrôler l’efficience pour acheter la paix (sur notre photo quelques députés de la France insoumise sur les bancs de l'Assemblée nationale. La Française d'origine gabonaise Danièle Obono n'est jamais très loin de Jean-Luc Mélenchon, ici au premier rang).

La France Insoumise exhorte le gouvernement français à cesser sa politique néocoloniale ! » (fin du communiqué).

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.