Vous êtes ici

Politique

Le représentant des Nations-Unies en Libye, l'Allemand, Martin Kobler, envisage le retour à la normale, en Libye, cette année 2016. Il en a fait part aux réfugiés. Première étape : formation d'un seul et unique gouvernement dans les prochaines semaines.

Le président du Congo, Denis Sassou Nguesso, est dans une fuite en avant, qui risque de causer beaucoup de tort, non seulement, à lui-même, et à ses proches, mais, aussi, à tout le pays.

Le Nigeria ne lésine plus sur les moyens d'éradiquer Boko Haram. Désormais, tout est bon à prendre pour vaincre cette nébuleuse. Dernière initiative en date : la possible entrée des chasseurs traditionnels dans la guerre contre la secte, au côté de l'armée régulière et du comité de vigilance.

Le nouveau président du Faso, RMC Kaboré, commence à mettre son équipe en place.

En avril 2016 aura lieu une élection présidentielle. Pour ne pas être emporté par les sentiments de l'une ou de l'autre partie de la population, pour ne pas cautionner la haine des uns comme disent les autres ou les dépravations des autres comme disent les uns, nous allons tenter de trouver la personne qu'il nous faut à partir d'un raisonnement logique en essayant de rester objectif.

Le Groupe, Afrique Education, achève l'année 2015, ce 31 décembre. Le lancement, fin août, du quotidien www.afriqueeducation.com a connu un succès, qui est allé au-delà de nos espérances. C'est dans ce nouvel élan que nous comptons entrer en 2016. Notre ambition : toujours vous informer même sur ce qu'on vous cache.

Le président, RMC Kaboré, planche, depuis Kosyam, ce jeudi, sur les dossiers les plus urgents qu'il a trouvés sur son bureau, à commencer par la nomination du premier ministre, et l'architecture que devra avoir le premier gouvernement de son quinquennat.

Au lendemain de l'investiture de RMC Kaboré comme président de la République du Burkina Faso, l'Assemblée nationale connaît, déjà, son président, depuis ce 30 décembre. C'est le député MPP, Salif Diallo, qui présidera aux destinées de cette institution, dans le cadre de cette 5e législature.

L'heure est au dépouillement des bulletins de vote en Centrafrique où le processus a théoriquement pris fin à 15hGMT, même si, dans certains lieux, il se poursuivait, encore, afin de permettre à tous les citoyens (qui le désiraient) d'accomplir leur devoir civique.

Après avoir menti sur sa volonté de briguer un troisième mandat, Pierre Nkurunziza n'arrive pas à contenir la contestation de son pouvoir qu'il n'avait pas prévue, croyant que sa simple réélection en juillet suffirait à restaurer le calme dans le pays. Il se rend compte de son énormissime erreur, d'où sa fuite en avant.

C'est certainement un cadeau de fin d'année que fait le chef de la diplomatie togolaise à tous les amis du Togo. Désormais, vous saurez, via le www.robertdussey.com, tout sur l'action diplomatique du président, Faure Gnassingbé, que mène, activement, sur le terrain, son fidèle ministre des Affaires étrangères, le professeur, Robert Dussey.

Après avoir été investi, à 13h14, par le président du Conseil constitutionnel, dans ses fonctions de président du Burkina Faso, chef de l'Etat, président du conseil des ministres, RMC Kaboré a prononcé son tout premier discours.

Depuis ce matin, RMC Kaboré est le nouveau président de la République du Burkina Faso, après avoir prêté serment, devant le Conseil constitutionnel, au complet, et en présence de plusieurs chefs d'Etat.

Parmi les trente candidats au premier tour de l'élection présidentielle du mercredi, 30 décembre, en Centrafrique, figurent trois personnalités de premier plan et trois fils d'anciens dirigeants centrafricains, aujourd'hui, décédés.

Alors que c'est, demain, mardi, 29 décembre, que le président de transition, Michel Kafando, transmettra le pouvoir au président, démocratiquement, élu, RMC Kaboré, on continue d'enregistrer des arrestations du côté de l'ex-RSP.

A la veille des élections en Centrafrique qui vont clôturer la transition, le pape, François, a adressé un message de prière et de réconfort au peuple centrafricain et à sa présidente.

Certains la disent désespérée, convaincue que les coups bas vont faucher son fils dans son ambition de vouloir se succéder à lui-même, en 2015. Lasse des divisions qui minent le pouvoir, « la mama » sort un disque pour booster la (future) candidature de son fils. Si la rébellion, en constitution, pour le faire partir de force, du pouvoir, laissera faire.

Au pouvoir depuis janvier 1986 et candidat à sa propre succession à la présidentielle de 2016, Yoweri Museveni, qui est un partisan de très longs règnes, n'est pas la personne indiquée pour faire des leçons au président du Burundi, Pierre Nkurunziza. Conclusion, sa médiation ne donnera rien.

Malgré la signature d'une trêve, en mai-juin dernier, les djihadistes sont, toujours, aussi, dangereux pour les troupes gouvernementales ou pro-gouvernementales.

L'Organisation internationale de la francophonie (OIF) vient d'être appelée, au chevet, du Niger dont le fichier électoral, truffé de faux électeurs, fait, sérieusement, problème. Il était temps.

Pages