Vous êtes ici

Politique

L'ambassadeur de la Guinée équatoriale en France a fêté, dans les Salons Hoche, vendredi, 16 octobre, les 47 ans de l'indépendance de son pays devant ses partenaires et amis. L'occasion de mettre quelques points sur les i.

De son palais de Mpila, Sassou bien que très affaibli, essaie, toujours et encore, de sauver son régime. Même sachant qu'il n'a aucune chance de réussir.

Les fans de la télévision privée, Afrique Média, devront encore patienter, pour voir la levée de la suspension qui la frappe depuis quelque temps.

Comme on s'y attendait, le putschiste, Gilbert Diendéré, est passé à la trappe. Il reste, maintenant, à résoudre le cas de Blaise Compaoré dans un des multiples dossiers à charge, dont l'enquête a déjà abouti : l'assassinat de Thomas Sankara.

CONGO-BRAZZAVILLE : Le résistant Romain Bedel Soussa demande à Sassou d'annuler son référendum

Le président du CRAC, Romain Bedel Soussa, devait organiser un colloque sur les Enjeux démocratiques et les Droits de l'homme au Congo, fin octobre. Celui-ci a dû être repoussé à cause du référendum de Sassou Nguesso.

BURKINA FASO : La veuve de Thomas Sankara déjà en campagne pour conjuguer le régime de Compaoré au passé

A l'occasion du 28e anniversaire de l'assassinat du capitaine, Thomas Sankara, sa veuve, Mariam Sankara, ravive la flamme révolutionnaire du peuple burkinabé.

La date des élections étant désormais connue, les successeurs potentiels de Blaise Compaoré auront, maintenant, 44 jours pour convaincre.

CONGO-BRAZZAVILLE : Les opposants dénoncent le « coup d'état constitutionnel » de Sassou dans  leur ambassade à Paris

C'était chaud ce jeudi, 15 octobre, matin, à l'ambassade du Congo à Paris où un groupe d'opposants est venu dénoncer, bruyamment, le référendum que veut organiser Sassou Nguesso pour mourir au pouvoir.

Le président du Bénin, Yayi Boni, vient d'annoncer la mort de son prédécesseur, Mathieu Kérékou, à l'âge de 82 ans.

CONGO-BRAZZAVILLE : Le texte du projet de constitution du pouvoir à vie de Sassou
Ce texte commence à être communiqué, seulement, maintenant, aux états majors politiques et associatifs, bien que la campagne référendaire ait été lancée, vendredi, 9 octobre. A sa lecture, on sent que Sassou a trop trop peur
CAMEROUN : Les Etats-Unis veulent s'impliquer dans la lutte contre Boko Haram

Ce sera un bon appui pour la très dynamique armée camerounaise, qui va recevoir des soldats américains, des éléments de stratégie qui lui faisaient défaut dans sa lutte contre l'extermination de l'ennemi national : Boko Haram.

Chaque camp accuse l'autre. Le porte-parole de la police dit que la tuerie a commencé avec l'enlèvement de deux policiers mais les habitants parlent plutôt d'une descente punitive de l'API, qui tenait à régler quelques comptes.

Qui arrêtera les djihadistes du Nord-Mali, qui continuent de défier la Minusma, l'armée française et les Forces armées maliennes ?

BURKINA FASO : Le bond en avant de l'enquête sur la mort de Thomas Sankara

Il n'y a plus de doute : le corps criblé de balles enterré à la hâte, au cimetière de Dagnoën, il y a 28 ans, serait bien celui du capitaine, Thomas Sankara, le révolutionnaire assassiné, le 15 octobre 1987, au Conseil de l'Entente.

Visiblement, il y a de la gêne du côté des observateurs. Si l'observation de la CEDEAO ne trouble pas le sommeil du président sortant, Alpha Condé, on ne comprend plus la dialectique et les contorsions du chef de l'Union européenne.

CONGO-BRAZZAVILLE : Vers la mise sur pied d'une plateforme de la société civile crédible et efficace

Comme au Burkina Faso, le Congo va avoir dans quelques heures, sa plateforme de la société civile. Objectif : travailler en étroite collaboration avec le peuple, en lui donnant les mots d'ordre qu'il attend.

PRESIDENTIELLE EN GUINEE : Ce qui devait arriver arriva

Alpha Condé, le président sortant, est en train de faire fort. Très fort même. Alors qu'il est ultra-minoritaire dans le pays, il est en train de vouloir s'octroyer une victoire par K O au premier tour, comme annonçaient ses partisans.

CONGO-KINSHASA : Le très controversé président de la Ceni Apollinaire Malu-Malu jette l'éponge
Le président de la commission chargée d'organiser les élections en République démocratique du Congo a démissionné de ses fonctions, a-t-on annoncé samedi de source officielle, à un peu plus de 13 mois de l'échéance de la prochaine présidentielle.
Avant de rendre l'âme, la secte Boko Haram continue son baroud d'honneur sur des armées de la sous-région contre lesquelles elle n'a aucune chance de sortir victorieuse.
PRESIDENTIELLE EN GUINEE : Avec un minimum de transparence, Alpha Condé sera (nettement) battu
Une élection présidentielle avec 8 candidats (décidés) dont le président sortant qui présente un bilan bien médiocre même s'il rend Ebola responsable de tous les maux d'Israël. Une certitude : c'est très aventureux de l'annoncer gagnant.

Pages