Politique

Le débat sur la colonisation française comme crime contre l'humanité a surgi dans la campagne présidentielle française. Les Franco-Africains suivent les propos de chaque candidat avec une attention particulière. Avec comme élément de sanction, le bulletin de vote. La France ne voulant pas assumer son passé horrible, il est temps de l'y aider en votant contre les candidats à la présidentielle qui refusent de reconnaître le caractère criminel de la colonisation.

Le calendrier politique s'est accéléré, mardi, 28 février, au Gabon, avec la fin des préparatifs du "dialogue politique" voulu par le président, Bongo Ondimba Ali, après sa réélection contestée, en 2016, une main tendue que refuse une partie de l'opposition.

L'épiscopat catholique congolais a dit, lundi, 27 février, redouter que la multiplication des foyers de tension ne soit un plan pour empêcher la tenue des élections en République démocratique du Congo (RDC). Du coup, ça craint...

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, "va bien", en dépit des ennuis de santé qui ont entraîné le report, la semaine dernière, d'une visite de la chancelière allemande, Angela Merkel, a assuré, dimanche, le secrétaire général du Front de Libération nationale, le parti présidentiel.

Depuis 27 ans, l'Afrique est la destination de la première visite de l'année du ministre chinois des Affaires étrangères. Le ministre Wang Yi n'a pas dérogé à la règle en ce début d'année 2017. Il a effectué, du 7 au 11 janvier 2017, une tournée dans cinq pays africains : Madagascar, la Zambie, la Tanzanie, le Congo-Brazzaville et le Nigeria. Un seul objectif : renforcer le partenariat gagnant-gagnant.

La France va venir en aide au Niger dont 16 soldats ont été tués et 18 blessés mercredi dans une "attaque terroriste" contre une patrouille de l'armée à Tilwa dans la zone de Ouallam (Ouest) près du Mali.

Les autorités angolaises ont dénoncé, vendredi, 24 février, l'inculpation du vice-président du pays, Manuel Vicente, par la justice portugaise dans une affaire de corruption, avertissant que cela pourrait remettre en cause les relations entre Luanda et Lisbonne.

Afriqueeducation.com avait écrit, l'année dernière, que Pierre Nkurunziza voulait un 4e mandat, puis, un 5e, voire, un 6e, pour, finalement, terminer président à vie. Nos craintes sont reprises, aujourd'hui, par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, qui s'inquiète des propos récents du président burundais, Pierre Nkurunziza, évoquant la possibilité de briguer un quatrième mandat, dans un rapport confidentiel.

Le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau, a annoncé avoir tué l'un de ses membres éminents, accusé de comploter contre lui, dans un climat de divisions et de luttes fratricides au sein du groupe djihadiste nigérian.

Une conférence de donateurs aux victimes du groupe djihadiste, Boko Haram, au Nigeria, et dans les pays voisins du Lac Tchad, a abouti, vendredi, 24 février, à Oslo, à 672 millions de dollars d'engagements de 14 pays, en l'absence notable des Etats-Unis.

Depuis bientôt un an en fonction, le président, démocratiquement, élu, Faustin Archange Touadéra, est confronté à la réalité des difficultés socio-économiques auxquelles son pays doit faire face. Mais la population qui n'a que trop souffert, ne veut plus attendre. Certains hommes armés pensent-ils, déjà, à la déstabilisation qui semble inscrite dans leur veine ? Au-delà de cette énième péripétie, le pouvoir centrafricain est invité à fonctionner dans la transparence. Actuellement, les Centrafricains reprochent à leur président de travailler dans la confidentialité. Seuls les initiés savent ce qu'il fait.

Le ministre sud-africain de l'Intérieur, Malusi Gigaba, a lancé, jeudi, 23 février, un appel au calme après une récente série d'incidents violents dirigés contre des immigrés, qui ont ravivé le spectre des émeutes xénophobes meurtrières de 2015 et 2008.

Le procès de Saïf al-Islam Kadhafi et de 36 autres dignitaires du régime du Colonel Mu'ammar Kadhafi n'a pas respecté les normes internationales en matière de procès équitable, selon un rapport de la Mission d'appui des Nations-Unies en Libye (MANUL) et du Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH). Pour ces deux organismes, la Cour pénale internationale (CPI) doit être saisie.

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a annoncé, mercredi, 22 février, la nomination du Guinéen, François Louncény Fall, de la Guinée, au poste de représentant spécial pour l'Afrique centrale et chef du Bureau régional des Nations-Unies pour cette région, dont il assure l'intérim depuis novembre 2016.

Le 23 février paraît aux éditions, Philippe Rey, le nouveau livre de Christiane Taubira : Nous habitons la Terre. Extraits.

Ce n'est pas la première fois qu'un chef d'Etat africain s'expatrie, pendant de longs mois, pour se faire soigner à l'étranger. Dans le cas du Nigeria, cela arrive souvent. Muhammadu Buhari ne serait, donc, pas le premier cas du genre, sauf que les Nigérians se souviennent que Goodluck Jonathan avait accédé au pouvoir après la mort du président Yar'Adua, mort qui était précédée d'un long séjour médical à l'étranger. Ce dernier était rentré juste pour mourir dans son pays. Du coup, l'absence prolongée de Buhari, malgré les assurances de ses proches, ne manque d'inquiéter.

Coup de théâtre à Pretoria. A force de côtoyer ses homologues africains dont beaucoup sont à la tête des Etats de « non droit », Jacob Zuma qui a fini par copier leurs mauvaises habitudes, a, parfois, tendance à oublier que, lui, est à la tête d'un Etat de droit. Et que ses décisions doivent se conformer, rigoureusement, aux textes en vigueur, sous peine de nullité. C'est ce qui va arriver avec le retrait précipité de l'Afrique du Sud de la CPI (Cour pénale internationale) pour une question d'ego.

Les inquiétudes sur l'état de santé du président, Abdelaziz Bouteflika, se sont accrues en Algérie au lendemain de l'annulation, à la dernière minute, de la visite de la chancelière allemande, Angela Merkel. Une heure avant de monter dans l'avion, la chancelière a reçu la mauvaise nouvelle lui demandant de décaler sa visite officielle pour cause d'indisponibilité du président algérien. Elle a dû ranger sa valise avant de retourner travailler au bureau.

Au moins, cinq personnes ont été tuées, lundi, 20 février, à Conakry, dans des violences ayant éclaté, lors de manifestations, pour réclamer la réouverture des classes, closes depuis trois semaines en Guinée. Ce chiffre de cinq morts a été annoncé par le gouvernement guinéen.

Celui que les militants historiques de la Zanu-PF appellent, affectueusement, Camarade Bob, fête, ce mardi, 21 février, ses 93 ans à la tête du Zimbabwe. La fête sera belle pour le dernier véritable anticolonialiste africain encore en fonction.