Présidentielle en Côte d'Ivoire : 2e mandat pour Ouattara ?

Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et leurs épouses

C'est le 25 octobre que les Ivoiriens iront voter pour la deuxième présidentielle la plus ouverte de leur jeune histoire. Si celle d'octobre 2010 devait éliminer l'un des trois ténors de la classe politique de l'époque, à savoir, le FPI, Laurent Gbgabo, le PDCI, Henri Konan Bédié, et le RDR, Alassane Ouattara, (Henri Konan Bédié fut éliminé à l'issue du premier tour), celle d'octobre 2015 laisse la place à peu de suspense.

Président-candidat à sa propre succession, le président, Alassane Ouattara, ne néglige aucun détail pour se donner la victoire dès le premier tour. En effet, un deuxième passage devant les électeurs, serait périlleux, pour son camp politique, car il favoriserait un regroupement des battus du premier tour. Un peu comme Macky Sall, en 2002, au Sénégal, face à un Abdoulaye Wade, qui s'engageait dans la bataille électorale pour sa réélection, pensant qu'il ne s'agissait que d'une simple formalité, la victoire finale lui étant acquise, dès le premier tour. Il le disait, alors, à qui voulait l'entendre. On connaît la suite...

Membre de l'internationale libérale comme Me Abdoulaye Wade, Alassane Ouattara a, sans doute, appris la leçon. Pour preuve, sa qualité première, ce sont l'humilité et la modestie.

Découvrez la suite dans Afrique Education n°422

Jean Paul Tédga (avec l’aimable collaboration à Paris de Bertin Hue, membre du Grand Conseil du PDCI-RDA)

Ajouter un commentaire

1 + 0 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.