Sport

Dans deux semaines, le Gabon accueillera la plus grande fête sportive du continent, la CAN (Coupe d'Afrique des nations) de football. Mais pour qu'elle soit, réellement, une fête populaire, il faut que l'environnement le permette et que les populations aient le cœur à cette fête. Tel n'est pas le cas dans le Gabon post-électoral actuel où on compte deux présidents : un président proclamé par la Cour constitutionnelle et un autre, auto-proclamé, qui draine une masse importante de Gabonais derrière lui, et qui lui reconnaît la qualité de « président élu ».

Bien que sans club, actuellement, l'attaquant, Emmmanuel Adebayor, garde toute la confiance de son coach, Claude Le Roy. Il bénéficie d'ailleurs d'une attention spéciale de la part des encadreurs afin qu'il soit au top, au Gabon. Et puis, il a gardé le brassard de capitaine. C'est dire qu'Adebayor est, tellement, bien traité qu'il ne pourra que se surpasser, sur le terrain, s'il veut renvoyer l'ascenseur à son coach. Les Camerounais ne se trompent pas quand ils affirment que Claude Le Roy est un fin psychologue.

Les Lions indomptables du Cameroun ont cessé d'être l'exemple à suivre par la jeunesse. Dans ses discours du 10 février, soit, la veille de la fête de la jeunesse, le chef de l'Etat du Cameroun, Paul Biya, ne les cite plus, comme modèles, depuis plusieurs années. Peut-être n'en sera-t-il pas de même, le 10 février 2017, pour les Lionnes indomptables dont le parcours pendant la CAN féminine, a été à la hauteur des attentes du public camerounais, même si, en finale, elles ont perdu contre le Nigeria.

Une première en Afrique : pour participer à la CAN 2017, au Gabon, l'équipe nationale de football du Burkina Faso, va bénéficier d'une souscription publique. Objectif : motiver au maximum les Etalons qui n'ont jamais gagné cette compétition.

Pour la deuxième édition consécutive, face à la même équipe nigériane, l'équipe féminine de football du Cameroun a perdu contre l'équipe du Nigeria par un but à zéro. Devant 40.148 spectateurs (l'entrée au stade était gratuite), le Cameroun a déroulé un football offensif mais sans réalisme.

Président de la CAF (Confédération africaine de football), le Camerounais, Issa Hayatou, aura des sueurs froides jusqu'au coup de sifflet final, marquant la fin de la CAN 2017, le 5 février, à Libreville. Son énième démenti de la délocalisation de cette épreuve dans un pays du Maghreb, lui rappelle que les amoureux du ballon rond ne croient pas trop dans son choix d'organiser (coûte que vaille) la plus grande fête africaine de football sur la terre gabonaise. Non pas parce que le Gabon ne le mérite pas (loin de là), mais, parce que ce pays, en toute honnêteté, a d'autres chats à fouetter.

Le fonds d'investissement qatari QSI a versé près de 3,5 millions de dollars (2,5 ME de l'époque) à une société de marketing sportif dirigée par le fils de l'ex-président de l'IAAF, Lamine Diack, pour obtenir les Mondiaux d'athlétisme 2017, finalement, organisés par Londres, selon le quotidien le Monde.

L'ancien attaquant international ivoirien, Laurent Pokou, figure emblématique du football africain, qui avait, également, brillé au Stade Rennais, est décédé à l'âge de 69 ans, a annoncé, dimanche, 13 novembre, le club breton sur son site internet.

Le président de la CAF, Issa Hayatou, continue de faire confiance à Bongo Ondimba Ali (BOA). Un peu trop de l'avis de beaucoup d'observateurs. En effet, BOA qui sait parler, ne cesse de lui marteler que la CAN va bien se passer. Mais contrôle-t-il, encore, le peuple gabonais depuis sa fraude électorale du 27 août ? Le président de la CAF croit-il que les différentes épreuves se dérouleront dans la joie et la paix sociale (retrouvée) alors que plusieurs secteurs de la vie nationale seront en grève dont l'éducation nationale et l'université ? Alors que la jeunesse chômeuse des mapanes venait d'appeler à ne pas se rendre au stade de Franceville soutenir le Gabon parce que certains internationaux avaient appelé à soutenir BOA  à la présidentielle ? Issa Hayatou prend, donc, un sérieux risque. Mais un risque calculé parce que l'Algérie et le Maroc, les deux frères ennemis du Maghreb, sont en embuscade, prêts à remplacer un Gabon défaillant.

On ne change pas une équipe qui gagne. A trois mois de la CAN 2017 qui va être organisée au Gabon, Bongo Ondimba Ali (BOA) a retiré le portefeuille des Sports à son titulaire, Blaise Louembé, pour le confier à une bleue en la matière, Nicole Assele. Une sanction qui devrait interpeller la CAF (Confédération africaine de football).

L'ancien capitaine des Lions indomptables et actuel sélectionneur des Lions indomptables A', Rigobert Song Bahanag, victime d'un AVC (Accident vasculaire cérébral), dimanche, 2 octobre, à son domicile, sera évacué, à Paris, ce mardi, 4 octobre, pour être traité à l'hôpital parisien de la Pitié Salpétrière.

La Confédération africaine de football (CAF) et Total annoncent, ce jeudi, 21 juillet, un accord au terme duquel Total devient le sponsor officiel du football africain pour les 8 prochaines années.

Les Qataris n'ont jamais caché qu'ils ont acheté le PSG avec l'ambition d'en faire un grand club européen de football, ce qui veut dire, gagner des titres européens. Mais, depuis leur atterrissage dans la capitale française, le PSG a tout gagné en France, mais rien, en Europe, alors qu'ils ont l'argent qu'il faut pour devenir numéro un. Laurent Blanc, malgré ses qualités, n'étant pas l'homme qu'il leur fallait, ils ont fait appel au triple vainqueur de la ligue Europa, l'Espagnol Unai Emery.

Trois fois ballon d'or, en 1971, 1973 et 1974, Johan Cruyff, qui a fait aimer le football à nos grands-mères, vient de décéder, de suite d'une longue maladie.

C'est trop dur d'être entraîneur de l'équipe masculine de football du Nigeria. Après sept mois seulement de bons et loyaux services, le sélectionneur nigérian, Sunday Oliseh, a remis son tablier au président de la fédération.

L'Italo-Suisse, Gianni Infantino, a été élu, vendredi, 26 février, à la tête de la Fifa. Au second tour de scrutin, il a obtenu 115 voix sur 207, devançant, largement, le Bahreini, Cheikh Salman (88 voix) et le prince Ali de Jordanie (4 voix).

Le président démissionnaire de la Fifa, Sepp Blatter, et le président de l'UEFA, Michel Platini, avaient été suspendus, en septembre, pour une durée de huit ans de toute activité liée au football.

Le directeur général de la Fédération kényane d'athlétisme (AK), Isaac Mwangi, a été suspendu, lundi, 22 février, pour 6 mois, de toutes fonctions par la Commission d'éthique de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), dans l'attente d'un examen des accusations de corruption le visant.

Attendu ce lundi, 22 février, devant le conseil disciplinaire du Paris SG, à la suite de dérapages où il insulte, notamment, son entraîneur, Laurent Blanc, et certains de ses coéquipiers, le défenseur international ivoirien, Serge Aurier, a reçu le soutien de la section Afrique du Syndicat des joueurs professionnels (FIFPro).

Nommé sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun, ce samedi, 13 février, le Belge, Hugo Bross, est l'oiseau rare dont le Cameroun voulait s'offrir les services, pour réaliser des miracles. Ce n'est pas juste d'avoir limogé Volker Finke si c'était pour recruter Hugo Bross.