32 morts

C'est du tac au tac. Après que Boko Haram eut fait exploser quatre fillettes sur le marché de Bodo, hier, faisant 32 morts, le Bataillon d'intervention rapide (BIR), n'a pas fait de quartier. Quelques heures après ce forfait, il est parti chercher cette secte terroriste, là où elle se terrait pour venger les morts de Bodo.