Vous êtes ici

4 millions d'euros pour témoigner

L'ex-président du Nigeria, Goodluck Jonathan, a réclamé 2,4 millions d'euros (1,6 milliard de F CFA) à l'ancien porte-parole de son parti pour accepter de comparaître comme témoin lors d'un procès pour corruption, à Abuja. On ne sait pas trop comment comprendre une telle exigence. Mais au pays de la corruption par excellence qu'est le Nigeria, peu d'observateurs sont étonnés.