Accord de paix.

Le gouvernement et les rebelles du Soudan du Sud ont signé, dimanche, 5 août, à Khartoum, au Soudan, un accord sur le partage du pouvoir. C'est un document qui vise à mettre fin à la guerre civile meurtrière, qui a ravagé le plus jeune pays du monde, et qui opposait le président de la République, Salva Kiir, à son vice-président devenu chef rebelle, Riek Machar. Après s'être rendu compte qu'il y aura, difficilement, un vainqueur à l'issue des combats, les deux frères ennemis se sont, sagement, assis, sous l'égide de Khartoum, pour signer la paix des braves. Ce qui les contraint à retravailler ensemble, au nom de l'intérieur supérieur du Soudan du Sud.