Air France

« Nous allons apporter un soutien historique à Air France de sept milliards d'euros », a annoncé urbi et orbi Bruno Le Maire, le ministre français de l'Economie, tandis que de son côté, les Pays-Bas vont allouer une somme de deux à quatre milliards d'euros, pour permettre le redémarrage de la compagnie franco-néerlandaise, Air France/KLM. En matière d'aide, de soutien ou d'allocation, il s'agit, réellement, de prêts garantis par l'Etat dont une partie est octroyée par des banques commerciales (quatre milliards d'euros). Il faudra, donc, rembourser selon un échéancier qui sera établi entre les deux parties.

Tout est bien qui finit bien. L'objet qui avait fait atterrir d'urgence l'avion d'Air France à Mombasa, au Kenya, alors qu'il était en provenance de l'Ile Maurice et en partance pour Paris, n'était pas une bombe. Après un transit d'un jour, au Kenya, les passagers sont arrivés, ce matin, à Paris CDG.