Assassinats.

On croyait que la justice malienne, au demeurant, d'une lenteur à faire noircir un djihadiste, l'avait, complètement, oublié. Aujourd'hui, général 4 étoiles de l'armée malienne, l'ex-capitaine, Amadou Sanogo, responsable, en grande partie, de la grave situation malienne actuelle, va, bientôt, répondre de ses forfaits, devant les tribunaux maliens. Il était temps.

L'ONU a présenté, vendredi, 12 août, un rapport accablant sur des centaines d'exécutions, de cas de torture et de viols commis au Burundi et a donné deux mois au gouvernement pour répondre de ces accusations.

Près de 350 exécutions extrajudiciaires et quelque 650 cas de torture ont été enregistrés entre avril 2015 et avril 2016 au Burundi, commis, en majorité, par des membres de la police et des services de renseignement, selon l'ONU. Ces chiffres font de Pierre Nkurunziza, un despote, un terme qu'il réfute avec force.