Vous êtes ici

avec le pape copte d'Egypte.

Même pas peur des djihadistes de l'Etat islamique et des Frères musulmans. La Bible dans la main, le Saint-Père se rendra, vendredi, 28 avril, au Caire, leur fief, prier là où ils excellent en barbarie. Contre toute attente, il a maintenu son voyage après de très sanglants attentats du 9 avril et montre, ainsi, un exemple de courage aux politiques, généralement, enclins à prendre la poudre d'escampette dès l'explosion du moindre pétard. Nul doute que les chrétiens et les vrais fidèles du prophète Mahomet seront avec lui tout au long de son voyage.