Vous êtes ici

Banque centrale

Membre de la CEEAC (Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale), Sao Tomé et Principe n'est pas membre de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale) comme le Gabon, le Congo-Brazzaville, le Centrafrique, le Tchad et le Cameroun. Cet archipel n'est, donc, pas membre de la Zone Franc. A partir du 1er janvier 2018, sa banque centrale va entreprendre une réforme monétaire qui va changer des habitudes.

La justice gambienne a gelé, ce lundi, 22 mai, les biens de l'ex-président, Yahya Jammeh, soupçonné d'avoir détourné plus de 50 millions de dollars (plus de 44 millions d'euros) avant son départ en exil, a annoncé le ministre de la Justice. C'est un bras de fer qui ne fait que commencer entre l'ancien dictateur et la nouvelle équipe au pouvoir à Banjul.

Son histoire ressemble à celle d'un autre dictateur : le Tchadien, Hissène Habré, avant de fuir le Tchad, en décembre 1990, pour se réfugier au Cameroun, puis, au Sénégal, avait pris le soin de délester la Banque centrale de toutes ses liquidités. Yahya Jammeh a fait de même : avant de poser ses valises à Malabo, son lieu d'exil final, il a, auparavant, vidé les coffres-forts de la Banque centrale. Son successeur n'a eu que les yeux pour pleurer.