Barack Obama

C'est devenu plus fort que lui. La façon dont Donald Trump est en train de désacraliser la fonction de président des Etats-Unis (première puissance du monde) a poussé son prédécesseur, Barack Obama, à violer la sacro-sainte règle (non écrite) qui veut qu'un président sortant ne critique pas son successeur. Donald Trump est en train de tout faire voler en éclats à la Maison Blanche. Il est un président ordurier, qui ne respecte aucun code, qui est, complètement, hors normes, ce qui a obligé Barack Obama à dénoncer, vendredi, 7 septembre, le mutisme des républicains face aux dérives de son successeur, dans un discours passionné visant à mobiliser les démocrates à l'approche d'élections législatives cruciales. Avec ce retour, l'Amérique profonde va, enfin, pousser un Ouf de soulagement, car Donald Trump, aura, maintenant, de la réplique à la hauteur de ses gaffes. Lui qui dit en avoir encore pour six ans et demi à la Maison Blanche.

La dernière passe d'armes entre Donald Trump et Hillary Clinton a été tendue. Donald Trump et Hillary Clinton ont défendu leurs idées lors du troisième et ultime débat télévisé de la présidentielle américaine, mercredi, 19 octobre, à Las Vegas (Nevada). Depuis cette nuit, un air de victoire souffle, déjà, dans le camp démocrate.

La fermeture de Guantanamo faisait partie des promesses de campagne de Barack Obama. Près de huit ans, après, il tente d'y accéder. Mieux vaut tard que jamais.

Le président des Etats-Unis a promulgué lundi, 8 février, une loi adoptée la semaine dernière par le Congrès, qui vise à inciter le secteur privé à investir en Afrique afin de fournir l'électricité à 50 millions d'Africains supplémentaires.

CAMEROUN : Les Etats-Unis veulent s'impliquer dans la lutte contre Boko Haram

Ce sera un bon appui pour la très dynamique armée camerounaise, qui va recevoir des soldats américains, des éléments de stratégie qui lui faisaient défaut dans sa lutte contre l'extermination de l'ennemi national : Boko Haram.