CEMAC/CEEAC

On peut se demander pourquoi cinq chefs d'Etat et le premier ministre du Gabon, se sont retrouvés, ce vendredi, 22 novembre, matin, à Yaoundé, en Sommet extraordinaire, après que le pendant de l'Afrique de l'Ouest, l'UEMOA et la CEDEAO, aient avancé sur des dossiers, qui continuent de piétiner en Afrique centrale ? Le Sommet de Yaoundé s'est terminé comme il a débuté : absolument rien à se mettre sous la dent. Alors que les chefs d'Etat sont pressés par leurs concitoyens à faire des réformes audacieuses comme leurs homologues de l'Afrique de l'Ouest. Notamment en abandonnant le F CFA.