Choix du trio USA-Canada-Mexique

La stratégie du grand capital a gagné. Le Maroc qui présentait une candidature (humaine), bien réfléchie et visiblement, écologique, n'a pas eu raison des besoins d'argent de l'organisateur (la Fifa). Finalement, c'est le trio Mexique - Etats-Unis – Canada, qui accueillera, dans huit ans, pas moins de 48 sélections de football. L'échec du Maroc, c'est d'abord l'échec du président de la CAF, le Malgache, Ahmad Ahmad, qui, après sa désignation à la tête de l'organisation continentale, a eu tout faux. Il a apporté la polémique et les querelles au sein des instances du football continental au lieu de la sérénité dont le Maroc avait besoin. A-t-il misé sur son amitié avec le président de la FIFA ? Le Maroc avait, plutôt, besoin de sérénité et d'union des forces de toutes les fédérations africaines et non des propos polémiques d'Ahmad Ahmad. La conjugaison des énergies des fédérations africaines n'est venue que tardivement, même si, jusqu'à aujourd'hui, certaines irréductibles ont voté contre le Maroc.