Vous êtes ici

Climat politique délétère

Les élections du 21 février sont-elles sur une mauvaise pente ? Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, commence à recevoir des mises en garde de partout. Après les Nations-Unies, ce sont les chefs traditionnels qui viennent de dire « Attention » !