Combattre le djihadisme

C'est le quitte ou double du président, Roch Marc Christian Kabore, qui doit montrer sa capacité à pouvoir vaincre la rébellion qui crée pleurs et désolation dans le Nord du pays, alors qu'il prépare une importante échéance électorale, à la fin de 2020. N'ayant pas droit à l'erreur sur le plan de la sécurité qui sera déterminante dans le jugement des électeurs burkinabé, il a procédé à une vaste réorganisation à la tête de l'armée, en nommant une série de nouveaux chefs militaires. Mais, déjà, son armée a connu un grand succès, cette semaine, en « neutralisant » près de 200 djihadistes dans le Nord du pays.