Conseil exécutif de l'Unesco

Les 58 membres du Conseil exécutif de l'UNESCO ont proposé la Française, Audrey Azoulay, au poste de directrice générale de l'Organisation. Elle a devancé l'Egyptienne, Moushira Khattab, qui a fait une campagne à l'ancienne, comme au 19e siècle, et le Qatari, Hamad bin Abdulaziz Al-Kawari, qui traînait une fâcheuse réputation de ressortissant d'un pays considéré comme l'un des principaux bailleurs de fonds du djihadisme dans le monde. L'Unesco ne donnera donc pas la possibilité au Qatar de blanchir ses multiples forfaits dans ce domaine, qui coûtent trop cher aux pays africains où le terrorisme provoque des dégâts hors normes.