Création d'un poste de vice-président ?

Plus de peur que de mal : ce matin du 8 octobre, les Camerounais ont raison de pousser un Ouf de soulagement. Car la peur est derrière eux. Les élections, de manière générale, se sont bien déroulées. Désormais, place aux résultats qui, disons-le tout net, ne réserveront aucune surprise car au Cameroun, comme ailleurs, en Afrique, le pouvoir en place n'organise pas les élections pour les perdre.