Crise en vue.

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, croyait, à tort, que le fait de devenir président en exercice de l'Union africaine, au moment où il organise l'élection présidentielle tchadienne, allait lui permettre d'assurer son passage en force, tout tranquille. Il a eu tout faux.