Vous êtes ici

Daesh

Au cours des dernières années, la menace terroriste s’est accrue et a évolué, en Europe. Les attentats de 2015, à Paris, et 2016, à Bruxelles, en sont la preuve tragique récente. Après qu'ils aient frappé, les institutions européennes ont décidé de renforcer le cadre antiterroriste de l’Union européenne et ont proposé, à travers la Commission « Libertés civiles, justice et affaires intérieures » une actualisation de la législation pénale existante dans ce domaine.

François Hollande et Matteo Renzi se sont concertés ce matin, à Paris, sur la Syrie, avant de s'attarder sur la Libye. Déstabilisée par l'assassinat de Kadhafi, la Libye est devenue un véritable boulet pour la communauté internationale.

L'Etat islamique (EI ou Daesh) vient de frapper les soldats de la sécurité présidentielle, en plein cœur de Tunis. Bilan : plusieurs agents tués et blessés, et, l'autocar totalement calciné. Le président annule son voyage en Suisse.

Le président français a revêtu sa plus belle tenue de commandant en chef de la lutte contre Daesh, qui doit rassembler le plus grand nombre de nations possibles. A défaut de réduire le chômage et les inégalités en France, voilà un terrain où son succès est garanti.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a vraiment évolué dans sa position. Il demande, maintenant, une grande coalition mondiale pour combattre le djihadisme, chose qu'il soutenait encore hier, en Egypte, et, pas seulement.

La France pleure depuis vendredi, 13 novembre, à chaudes larmes. Des attentats d'une rare violence que François Hollande qualifie de « déclaration de guerre », ont endeuillé la nation entière : 129 morts au moment où nous mettons en ligne.

Drame aérien, ce samedi, en Egypte, avec le crash d'un avion russe qui transportait 224 personnes. Toutes décédées. 100 corps viennent d'être retrouvés. Le recherches continuent.