Droits de l'homme.

L'Arabie saoudite a pris dimanche, 2 décembre, pour la première fois, les rênes de la présidence tournante du G20, avec l'espoir de redorer son blason sur la scène internationale face aux vives critiques sur son bilan en matière de droits humains.

Le Conseil des droits de l'homme des Nations-Unies a adopté, vendredi, 30 septembre, une résolution dans laquelle il décide d'établir, pour une période d'un an, une commission chargée de mener une enquête approfondie sur les violations des droits de l'homme commises au Burundi depuis 2015. C'est une première qui énerve au plus haut point Pierre Nkurunziza et son gouvernement.