Ebola

« Le Comité d'urgence sur le virus Ebola a indiqué que l'épidémie en République démocratique du Congo (RDC) reste une urgence de santé publique de portée internationale, et j'ai accepté ce conseil », a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le docteur, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à Genève. Il a ajouté : « Tant qu'il y aura un seul cas d'Ebola dans une région aussi instable et peu sûre que l'Est de la RDC, le potentiel d'une épidémie beaucoup plus importante subsistera ».

Les autorités sanitaires congolaises ont annoncé ce mardi, 13 août, la guérison de deux malades d'Ebola après onze jours de traitement à Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), une nouvelle preuve de l'efficacité de deux molécules, récemment, mises en avant par une étude américaine.

L'Ouganda ne va plus assister en simple spectateur devant les efforts qui sont faits par l'OMS et certains laboratoires afin de circonscrire le virus Ebola en RDC (République démocratique du Congo). Il a décidé de lancer sa propre étude d'un vaccin expérimental, en toute souveraineté. C'est le premier pays de la zone infectée par ce virus (la République démocratique du Congo et ses voisins qui sont des lieux d'extension du virus en puissance) à prendre une telle initiative qui ne peut qu'être vue d'un bon œil au niveau de l'OMS et de l'Union africaine.

Les autorités rdcongolaises ont confirmé trois nouveaux cas de virus Ebola, dans le Nord-Ouest du pays portant à 43 le nombre d'individus présentant des symptômes. Quant à la campagne de vaccination, le gouvernement annonce son démarrage, lundi, 21 mai.

La fièvre Ebola n'est plus qu'un triste souvenir en Sierra Leone, vient d'annoncer, officiellement, l'Organisation mondiale de la santé (OMS).