Encouragement de la fessée à l'école.

Le débat sur la fessée à l'école n'aura plus lieu en Tanzanie de si tôt. Le président, John Magufuli, a tranché en félicitant, vendredi, 4 octobre, le gouverneur d'une région du Sud pour une bastonnade infligée à des élèves d'une école secondaire. Disons tout de même que cette bastonnade avait été dénoncée, la veille, comme un «acte cruel et dégradant» par des organisations tanzaniennes de défense des droits humains. Mais, de l'avis général, ces dernières importent des concepts comme ceux-là qui n'épousent pas toujours la façon dont l'éducation d'un enfant bantou doit se forger : il s'agit, ici, du fameux « Tuer le corps au profit de l'esprit » qu'on apprend dans le célèbre ouvrage, L'aventure ambiguë, de Cheikh Hamidou Kane, enseigné dans certaines classes terminales d'Afrique noire francophone.