Vous êtes ici

Fera-t-il long feu ?

Le général, Awad Ibn Ouf, nouvel homme fort du Soudan, a eu la lourde responsabilité d'annoncer la chute du régime du général, Omar el-Béchir, jeudi, 11 avril, à la télévision d'Etat. Tonnerre de protestations de la rue quand il a déclaré une transition de deux ans dirigée par un collège de militaires supervisé par sa modeste personne. Face à cette hostilité inattendue des manifestants, le lieutenant-général va tenter d'apaiser la contestation qui secoue le pays depuis près de quatre mois, et qui n'est pas prête de cesser malgré l'appel au calme venu des pays voisins et de l'Union africaine qui va réunir incessamment son Conseil de paix et de sécurité. Alliés occidentaux inattendus, seuls les Etats-Unis n'ont pas (explicitement) condamné ce putsch (car c'en est un) laissant la possibilité à la nouvelle équipe de manoeuvrer sans trop de pression. Mais qui cet inconnu qui prend la direction du très compliqué Soudan ?