France

Afriqueeduction.com l'avait annoncé, hier, à 12h47 : Le Sommet de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale) n'allait pas déboucher sur une dévaluation du F CFA, mais sur le retour des pays de cette zone dans les fourches caudines du Fonds monétaire international (FMI). C'est fait. Paul Biya, le président camerounais, qui a convoqué ce Sommet extraordinaire, invite ses cinq homologues à vite conclure des programmes (bilatéraux) avec le FMI. Mais il y a un problème : certains chefs d'Etat (mal élus) étant sur un siège éjectable, sur le plan politique national, il leur sera très difficile de bien suivre le processus d'application de ce qu'ils auront signé avec Christine Lagarde.

Toutes choses égales par ailleurs, le Maroc dispose d'un bon système d'enseignement supérieur, qui tient la concurrence avec celui de l'Afrique du Sud. Il accueille beaucoup d'étudiants d'Afrique noire boursiers ou non. Ce qu'on ne savait pas, c'est que le Maroc, malgré ce système universitaire assez performant, fait, massivement, appel, à son tour, aux universités françaises pour former ses ressortissants.

Le Master va cesser d'être un casse-tête chinois pour beaucoup d'étudiants inscrits dans les universités françaises. Hyper sélectif, le passage en deuxième année faisait couler, énormément, de candidats qui n'avaient pas pu obtenir, 14 ou 15 de moyenne, en fin de première année. Avec l'adoption définitive de la proposition de loi d'origine sénatoriale, la sélection en Master va être, bientôt, un triste souvenir. En espérant que le décret d'application va, rapidement, être signé.

Après une première mi-temps sanctionnée par le verdict du 7 décembre favorable à la Guinée équatoriale, la France et la Guinée équatoriale vont se retrouver, à nouveau, en 2017, à la Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye. Depuis que cette instance onusienne s'occupe de l'examen du contentieux qui oppose les deux pays, la peur semble avoir changé de camp.

La Haute Autorité des primaires citoyennes vient de siffler le début du match en révélant la liste des sept candidats en lice pour la primaire de la gauche, samedi, 17 décembre. Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Vincent Peillon, François de Rugy, Sylvia Pinel et Jean-Luc Bennahmias, vont tenter de convaincre les électeurs de gauche, durant une brève campagne de cinq semaines. Afriqueeducation.com vous présente les concurrents de ce scrutin, qui se tiendra les 22 et 29 janvier 2017.

Encéphalogramme plat à Solférino ! Voilà comment on qualifie l'attitude du parti socialiste (PS) qui ne sait plus à quel saint se vouer, avec des décisions que seuls les initiés comprennent. Preuve que le PS est en lambeaux et demande à être ressoudé, le Mouvement des progressistes (Mdp), le parti de Robert Hue, pourtant, entièrement, enfoui dans la majorité présidentielle, a vu son candidat, Sébastien Nadot, éjecté de la Primaire socialiste. Sans raison valable. Même François Hollande qui a d'autres chats à fouetter n'a pas pu faire repêcher le candidat de son ami Robert Hue.

Le Mouvement des Progressistes (MdP), parti politique créé et présidé par Robert Hue, ne comprend pas pourquoi Jean-Christophe Cambadélis appelle de toutes ses forces, Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche) et Emmanuel Macron (En Marche), à participer à l'épreuve des primaires du parti socialiste, alors qu'au même moment, il ferme la porte aux autres partis et mouvements de gauche et d'extrême-gauche.

Le Collectif Droits humains pour tou-te-s organise le samedi, 10 décembre, de 10h30 à 13h00, à la mairie du 3e arrondissement de Paris, un concours d'éloquence sur le thème, « Pourquoi dire "droits humains'', plutôt, que "droits de l'homme''» ?

L'homme d'affaires franco-libanais, Ziad Takieddine, a été mis en examen pour "complicité de corruption d'agent public étranger" et pour "complicité de détournements de fonds publics en Libye", a précisé son avocate.

La Caisse des dépôts (CDC) et l'Agence française de développement (AFD) vont créer un Fonds commun doté de 500 millions d'euros pour financer des infrastructures en Afrique, selon le directeur général de l'AFD, Rémy Rioux.

Le nouveau premier ministre, Bernard Cazeneuve, apportera très peu de changement à l'équipe de Manuel Valls. C'est du reste normal car il sera en poste pour, seulement, cinq mois. La principale information, c'est que Bruno Le Roux atterrit Place Beauvau comme ministre de l'Intérieur. Quant à Jean-Marie Le Guen, il va au Développement.

Après sa déclaration de candidature à la primaire du parti socialiste, lundi, 5 décembre, dans sa ville d'Evry, dans l'Essonne, le premier ministre, Manuel Valls, a remis sa démission, ce mardi matin, à François Hollande, qui, a, immédiatement, nommé Bernard Cazeneuve, premier ministre.

Alors que tant d'espoir avait reposé sur lui, au moment où il succédait à Nicolas Sarkozy, François Hollande a choisi de ne même pas défendre son bilan à la tête de la France, en se présentant aux primaires de son parti, le parti socialiste. Il a, intelligemment, jeté l'éponge afin d'éviter l'humiliation. Sa politique n'a pas, seulement, déçu en France. En Afrique, elle est considérée comme une trahison. Au point où certains Franco-Africains commencent, de plus en plus, à lorgner du côté de Marine Le Pen, la candidate de l'extrême-droite.

François Hollande a mis tous ses proches et très proches devant le fait accompli. Avant de se présenter devant les caméras de 20 heures, personne ne savait ce qu'il allait dire. Avec ses 7 ou 9% que lui créditent les sondages, il a préféré jeter l'éponge et terminer son mandat sans pression. Demain, il prend son avion pour se rendre dans le Golfe persique.

La mort du sculpteur sénégalais, Ousmane Sow, survenue, jeudi, 30 novembre, à Dakar, à l'âge de 81 ans, est "une très grosse perte pour la sculpture sénégalaise et africaine", a déclaré le ministre sénégalais de la Culture, Mbagnick Ndiaye.

Dans cette chronique, notre collaborateur, le professeur, Jean-Claude Djéréké, s'en prend, vertement, aux politiciens, et magnifie les politiques. Pas à tort.

Les primaires de la droite ont rendu leur verdict. L'ancien président, Nicolas Sarkozy, candidat à la succession de François Hollande, a été relégué en troisième position. Prenant de la hauteur, il a, immédiatement, apporté son soutien à François Fillon et souhaité bonne chance à la France.

Les inscriptions au concours de greffier se poursuivront jusqu’au 10 janvier 2017. Près de 500 postes sont à pourvoir.

Le Franco-Libanais et milliardaire, Ziad Takieddine, s'est mis à table. Convoqué par les enquêteurs de la police judiciaire pour en savoir plus, après ses déclarations faisant état de valises de billets de banque qu'il aurait transportés de Tripoli pour le compte de Nicolas Sarkozy, il a été entendu ce matin et est sorti libre après l'interrogatoire.

Les Franciliens se souviennent de l'ancienne secrétaire d'Etat issue de la diversité, Fadela Amara, qui avait été débauchée de la direction de l'association, Ni Putes ni Soumises », en juin 2007, par Nicolas Sarkozy, pour en faire un membre de son gouvernement. Par la suite, cette association n'a plus beaucoup fait parler d'elle, jusqu'à ce jour où la présidente de la région Ile de France, Valérie Pécresse, intervient pour la sortir de ses difficultés.