Hage Geingob

La Namibie va exproprier les propriétaires terriens étrangers qui ne vivent pas sur son sol dans le cadre d'une nouvelle réforme destinée à corriger les inégalités foncières héritées de son époque coloniale. Cette annonce du président, Hage Geingob, vient mettre un terme à ses hésitations en la matière alors que beaucoup de paysans sans terre en demandent pour vivre et aider à la relance de la production dans le pays.

Le président namibien, Hage Geingob, est l'un des chefs d'Etat d'Afrique à savoir attraper le taureau par les cornes. Au lieu de disserter (à longueur de journée) sur la crise et les moyens de la juguler, comme ailleurs, chez ses homologues, il a, décrété, ce mercredi, 31 janvier, la fin des missions des ministres à l'étranger, cause de grosses dépenses dans le budget de l'Etat. Désormais, les ministres travailleront avec leur téléphone, par vidéoconférence, par internet, et non, en prenant la classe affaires des avions de ligne. Lui-même montre l'exemple en prenant, désormais, des vols commerciaux.