Haut Commissaire des droits de l'homme de l'ONU

Près de 350 exécutions extrajudiciaires et quelque 650 cas de torture ont été enregistrés entre avril 2015 et avril 2016 au Burundi, commis, en majorité, par des membres de la police et des services de renseignement, selon l'ONU. Ces chiffres font de Pierre Nkurunziza, un despote, un terme qu'il réfute avec force.