IAAF

Le Sénégalais, Papa Massata Diack, fils de l'ex-patron de l'athlétisme mondial, Lamine Diack, soupçonné avec son père d'être mêlé au système de corruption pour couvrir des cas de dopage d'athlètes russes, a été auditionné, mardi, 5 novembre, par un juge d'instruction à Dakar et nie les accusations contre lui.

Désireux de se lancer en politique active pour l'élection présidentielle de 2012, Lamine Diack est arrivé à un compromis avec la Russie pour  disposer du nerf de la bataille. Cependant, faute de sponsor avec une unanimité sur sa candidature unique, il s'est retiré de la course contre Me Wade. Mis en examen, il a, volontairement, fait dans le flou, pour échapper à une accusation plus grave.

Lamine Diack après avoir été suspendu, mardi, 10 novembre, comme membre honoraire du CIO, en a tiré toutes les conséquences, en démissionnant de cette instance, ce mercredi, 11 novembre.

La Commission d'éthique du Comité international olympique vient de mettre les pieds dans le plat, en demandant la suspension provisoire de Lamine Diack. En attendant de clarifier son dossier.

Les enquêtes vont bon train, les démissions aussi, par anticipation ou par contrainte. Bientôt, le grand déballage à l'IAAF comme à la FIFA ? Certains jugent celui-ci inévitable.