Jacob Zuma pas candidat.

Jacob Zuma fait, encore, parler de lui. Contraint à la démission en 2018 pour cause de scandales politico-financiers, l'ancien président sud-africain ne briguera pas la députation lors des élections générales du 8 mai, selon son parti, le Congrès national africain (ANC). Comme toujours avec Jacob Zuma, quand ce n'est pas une affaire de maîtresse, c'est une affaire d'argent. Cet empêchement est dû à une question d'argent.