Jean-Marc Thystère Tchicaya

En attendant la signature d'un programme avec le FMI, l'Etat s'organise pour accroître ses recettes. C'est ainsi qu'il n'hésite plus à mettre à mal les cordiales et amicales relations nouées avec des compagnies pétrolières, en les dénonçant purement et simplement. Il faut remplir les caisses par tous les moyens. La compagnie italienne, Eni Congo, vient de recevoir un courrier qui annonce l'accroissement des marges de l'Etat. En attendant le tour de Total Congo ?