Kanyange

Après avoir laissé Pierre Nkurunziza, piétiner la constitution et les Accords d'Arusha, la communauté internationale semble, enfin, se mobiliser, très effrayée par le génocide qui se prépare, au Burundi.