La Guinée bouge.

Au moins, cinq personnes ont été tuées, lundi, 20 février, à Conakry, dans des violences ayant éclaté, lors de manifestations, pour réclamer la réouverture des classes, closes depuis trois semaines en Guinée. Ce chiffre de cinq morts a été annoncé par le gouvernement guinéen.