Motion de censure

L'opposition sud-africaine a réussi, mercredi, 12 avril, une nouvelle démonstration de force en faisant descendre ses troupes dans les rues de Pretoria pour exiger la démission du président, Jacob Zuma, avant un nouveau vote de défiance au Parlement.

Si le régime d'Idriss Déby Itno au Tchad a désamorcé, jeudi, 17 novembre, l'examen d'une motion de censure déposée par l'opposition, quelques heures avant un meeting prévu dans l'après-midi, à N'Djamena, malgré son interdiction par les autorités, il ne peut, encore, crier victoire. Rentré, précipitamment, de Marrakech où il devait co-présider avec le roi, Mohammed VI, un Sommet africain en marge de la COP 22, Idriss Déby Itno connaît une fronde des députés de son propre camp politique.