Vous êtes ici

Nicéphore Soglo

Ce titre insolite fait la Une du numéro 476 de mai du magazine Afrique Education. Non-professionnel de la politique devenu chef de l'Etat du Bénin en remportant démocratiquement la présidentielle d'avril 2016, Patrice Talon surprend les Béninois, les Africains et la communauté internationale, en ramenant le Bénin de trente années en arrière sur le plan de la démocratie et des droits de l'homme. Le magazine explique pourquoi et comment il est devenu le bon élève de la classe du dictateur congolais, Denis Sassou-Nguesso, son inspirateur et modèle en politique. Une situation ubuesque susceptible de faire retourner (jusqu'à) Mathieu Kérékou dans sa tombe.

A Baku, en Azerbaïdjan, le 17 mars 2018, l'ancien président du Bénin, Nicéphore Soglo, a prononcé un discours sur « La renaissance de l'Afrique au Sud du Sahara », au Forum international de Baku. Nous vous proposons l'intégralité de son intervention.

L'élection présidentielle du 28 février sera l'une des plus ouvertes de l'histoire de ce pays dans la mesure où le président sortant ne se représente plus. Des profils variés de candidats dans leur forme la plus achevée sont proposés aux électeurs. Ici, la compétition n'est pas déloyale : on n'emprisonne personne. On ne tue ni n'intimide les militants d'aucun candidat. Bref, c'est la démocratie dans son aspect le plus noble.

Pour succéder à Boni Yayi, à la magistrature suprême, Lionel Zinsou, le candidat des FCBE ne devra pas, seulement, séduire avec un programme alléchant. Il devra, aussi, montrer qu'il n'est pas l'homme par qui la recolonisation du Bénin se refera. Vaste travail en quelques semaines.