Nigeria

Boko Haram, groupe djihadiste nigérian qui a prêté allégeance à l'organisation, Etat Islamique (EI), a un nouveau chef selon Al Nabaa, hebdomadaire officiel de l'EI, qui relance les spéculations sur la disparition d'Abubakar Shekau à la tête du mouvement.

Après un intense lobbying, la communauté musulmane radicale de Kano, capitale du Nord du Nigeria, a, finalement, réussi à empêcher la construction d'un centre d'excellence du cinéma visant à encourager un secteur florissant dans le pays.

« Baba Go Slow » (le président Muhammadu Buhari) réaliserait une excellente opération en obtenant des autorités helvétiques qu'elles rapatrient la coquette somme de 321 millions de dollars déposés dans leurs banques par le dictateur, Sani Abacha.

Un haut représentant de la Fédération nigériane de football (NFF) a considéré ce weekend que les joueuses lesbiennes étaient responsables des mauvaises performances de l'équipe nationale féminine.

Le Niger et le Tchad vont lancer, en coordination avec le Nigeria et le Cameroun, une contre-offensive "dans les plus brefs délais" pour prendre "en tenaille" le groupe islamiste nigérian, Boko Haram, auteur d'une attaque meurtrière dans le Sud-Est du Niger.

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a embarqué, lundi, 6 juin, pour Londres, reconnaissant des problèmes de santé, mais, il s'est voulu rassurant malgré l'annulation de plusieurs déplacements récemment.

Muhammadu Buhari est le chef de l'Etat du Nigeria depuis un an. S'il a trouvé un pays en ruines, le bilan de sa première année au pouvoir est tout sauf époustouflant. Il est jugé trop lent à la décision et tatillon par dessus les bords. Au final, c'est le verre à moitié vide à moitié plein.

"Tu vas accomplir l’œuvre de Dieu", lui a chuchoté le combattant de Boko Haram sur la banquette arrière, juste avant qu'elle ne parvienne à échapper à ses ravisseurs. Khadija Ibrahim, une Nigériane de 30 ans, est persuadée d'avoir été enlevée pour jouer les kamikazes.

Amina Ali, la première des 219 lycéennes de Chibok kidnappées par Boko Haram à avoir été retrouvée, a été reçue, jeudi, 19 mai, par le président, Muhammadu Buhari, au moment où l'espoir renaît pour les familles des autres victimes, plus de deux ans, après l'enlèvement.

La télévision publique camerounaise, la CRTV, en a fait le grand titre de ses éditions de la soirée et de la nuit d'hier : la vigilance des comités d'auto-défense, dans le Nord-Est du Cameroun, a permis de déjouer, au moins, deux attentats que s'apprêtaient à commettre trois jeunes filles (kamikazes) au comportement bizarre.

L'affaiblissement de la secte, Boko Haram, s'accentue avec l'arrestation de deux de ses commandants les plus recherchés. Ils ont été remis à la police. A quand le tour de Shekau ?

C'est trop dur d'être entraîneur de l'équipe masculine de football du Nigeria. Après sept mois seulement de bons et loyaux services, le sélectionneur nigérian, Sunday Oliseh, a remis son tablier au président de la fédération.

Depuis, mai 2015 qu'il préside aux destinées du Nigeria, le président, Muhammadu Buhari, surnommé « Baba go slow » pour le temps qu'il met avant de prendre une décision, ne fait rien pour trahir cette réputation.

Les services secrets nigérians ont annoncé, mardi, 9 février, l'arrestation d'un "recruteur du groupe Etat islamique (EI)" et de sept membres présumés du groupe Ansaru, faction dissidente du groupe islamiste nigérian Boko Haram.

Venu, essentiellement, combattre aussi bien la corruption que la secte Boko Haram, le président, Muhammadu Buhari, a laissé la procédure visant à confondre le président du sénat, aboutir. Sans intervenir. Résultat, cet éminent membre de son parti va, maintenant, être jugé par les tribunaux. Comme tout justiciable nigérian.

Le Nigeria négocie des emprunts avec la Banque africaine de développement et la Banque mondiale pour financer une partie du déficit de 2.200 milliards de nairas (10 milliards d'euros) dans son budget 2016.

Un tribunal de Lagos a ordonné, jeudi, 14 janvier, l'arrestation de Government Ekpemupolo, un ancien chef de la lutte armée pour une meilleure redistribution des revenus pétroliers du Delta du Niger, accusé de vol et blanchiment d'argent d'un montant de 175 millions de dollars (87,5 milliards de F CFA).

Le Nigeria ne lésine plus sur les moyens d'éradiquer Boko Haram. Désormais, tout est bon à prendre pour vaincre cette nébuleuse. Dernière initiative en date : la possible entrée des chasseurs traditionnels dans la guerre contre la secte, au côté de l'armée régulière et du comité de vigilance.

Le président du Nigeria, le général, Muhammadu Buhari, est confronté à la première grande épreuve de son pouvoir dont il veut se sortir avec tout son crédit actuel. C'est l'enlèvement des 200 jeunes lycéennes, à Chibok, en avril 2014, dont on n'a plus de nouvelles.

L'armée du Nigeria est en train de respecter le timing prescrit par son commandant en chef, le général-président, Muhammadu Buhari, de libérer le pays, au plus tard, fin décembre 2015.