Opposition vent debout.

On savait que le Burundi était une petite dictature. Mais, ce qu'on ignorait, c'est qu'il est une dictature, pleinement, accomplie. Dans ce pays, pas moyen de dire Non quand Pierre Nkurunziza, lui, dit Oui. La police vient, implicitement, menacer d'arrestation, ceux et celles des Burundais et des Burundaises, qui font campagne pour le "Non" au référendum constitutionnel très contesté prévu en mai et qui devrait, logiquement, permettre au président de rester au pouvoir jusqu’en 2034, au moins.

Le président sud-africain, Jacob Zuma, englué dans une litanie de scandales de corruption, est confronté, jeudi, 10 novembre, à une nouvelle motion de défiance au Parlement, qu'il devrait, toutefois, surmonter malgré la colère, qui monte (monte) au sein de son parti.