Paralysie de tout le pays.

Rues vides, bureaux, commerces et banques fermés : Conakry et d'autres localités, en Guinée, avaient, lundi, 15 février, des allures de villes mortes, au premier jour d'une grève générale illimitée, à l'appel des syndicats pour une série de revendications.