Pays divisé en deux.

L'avant-projet de la nouvelle Constitution ivoirienne adopté par le gouvernement et qui sera soumis à l'examen du Parlement, mercredi, 5 octobre, présente des zones d'ombre sur les conditions d'éligibilité à la présidence de la République dont l'abstraction de la limite d'âge. La question commence à se poser : Alassane Ouattara rêve-t-il, secrètement, de briguer un troisième mandat ?