Plusieurs soldats tués

Un mois après l'attaque du camp d'Inates, le ministère nigérien de la Défense a annoncé que "63 terroristes" et 25 personnes avaient été tués, jeudi, 9 janvier, lors de l'attaque du camp militaire de Chinégodar, près de la frontière malienne. Ces assauts répétitifs que subit l'armée nigérienne avec des pertes considérables ne rassurent pas beaucoup au moment où Boko Haram semble avoir à nouveau le vent en poupe côté Niger. Et si on voulait, volontairement, affaiblir le président, Mahamadou Issoufou, juste parce qu'il serait, actuellement, avec Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, l'un de ceux qui poussent les pays de l'UEMOA à adopter leur propre monnaie, laquelle n'aurait rien à voir avec l'ECO d'Alassane Ouattara et d'Emmanuel Macron ? Cette hypothèse n'est pas du tout à exclure.