Politique

Le 7 octobre 2018, les Camerounais se rendront aux urnes pour élire un nouveau président ou pour reconduire M. Paul Biya arrivé au pouvoir le 6 novembre 1982. Six jours plus tard, ce sera au tour des Ivoiriens de prendre part aux municipales et régionales maintenues à la date fixée malgré le refus de Dramane Ouattara de les reporter et de faire droit à la demande de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples de réformer la Commission électorale que toute l’opposition juge à juste titre illégale et forclose.

Le député (à charge) Ngarlejy Yorongar

Le procès d'Hissène Habré se déroule, actuellement, à Dakar. Hissène Habré est mouillé jusqu'au cou. Pour le député, Ngarlejy Yorongar, Idriss Déby Itno, l'est pareillement.

CONGO-KINSHASA : Kinshasa en ébullition
Face à la volonté du président, Joseph Kabila, de manoeuvrer avec l'abbé Malu Malu de la Commission électorale pour rester au pouvoir, après 2016, l'opposition refuse de rester les bras croisés. Joseph Kabila prend un risque important en optant pour la conservation du pouvoir.
Selon des sources dignes de foi, le président de la Guinée équatoriale a pris son téléphone à deux reprises, pour essayer de raisonner son jeune frère, le président du Burundi.