Présidentielle de décembre

Au total, 21 candidatures ont étaient retenues pour la présidentielle de décembre prochain et 15 355 candidatures aux législatives nationales après inscription de nouvelles candidatures ordonnées par la Cour constitutionnelle. On pourrait se diriger vers un « Tous contre Shadary », le candidat de Joseph Kabila, dont ne veut pas l'opposition, qui court le risque de se présenter à cette élection en rangs dispersés.

Vingt-trois candidats ont déposé leurs dossiers pour succéder au président, Joseph Kabila, qui ne peut plus se représenter à la présidentielle du 23 décembre en République démocratique du Congo (RDCongo), selon un décompte fait, jeudi, 8 août par la commission électorale.

L'ancien vice-président de la RDCongo, Jean-Pierre Bemba, va faire son retour à Kinshasa, le 1er août, a annoncé, lundi, 23 juillet, son parti, qui l'a, déjà, investi candidat à la présidentielle du 23 décembre, après son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI). Sa candidature bouleverse, totalement, l'échiquier politique national au sein de l'opposition où sa participation à la future présidentielle n'était pas du tout actée. Le problème, maintenant, est de savoir comment le camp de Joseph Kabila, de son côté, analyse un tel retour qui ajoute à la complication de la donne politique nationale.