Présidentielle en avril.

L'élection présidentielle se tiendra, en avril prochain, à Djibouti. On ne sait pas qui, dans l'opposition, se présentera, en dehors de Hassan Omar Mohamed et Hassan Idriss Ahmed. Le chef de l'Etat sortant, Ismaïl Omar Guelleh, lui, a déjà, déposé sa candidature.

Trois organisations internationales et djiboutienne de défense des droits humains appellent à soutenir la mise en place d'une Commission d'enquête indépendante visant à établir les responsabilités et juger les auteurs du massacre du 21 décembre 2015, au cours duquel, au moins, 27 personnes de la communauté, Yonis Moussa, ont trouvé la mort sous les balles des forces de sécurité.