Présidentielle le 7 octobre

L'élection présidentielle a été fixée au 7 octobre au Cameroun. Le président, Paul Biya, a publié, lundi, 9 juillet, le décret qui met tout le Cameroun en mouvement et que tout le pays attendait. Maintenant, chaque Camerounais qui estime avoir l'ego suffisant pour diriger son pays va s'activer pour conquérir le Palais d'Etoudi sachant, pertinemment, que son locataire actuel aurait toutes les chances de se succéder à lui-même, s'il répondait (comme c'est très probable) à l'appel des militants de son parti, le RDPC, et des partis affiliés. Il ne devrait, donc, avoir aucun suspense quant à savoir qui sera l'heureux élu ? Par contre, la vraie inconnue, c'est l'après-présidentielle : que fera Paul Biya (une fois reconfirmé à son poste) dont beaucoup pensent (à tort ?) que ce sera le dernier mandat ? L'intéressé, lui, n'en dit mot. C'est à ce niveau qu'on observe une véritable « guerre » entre des rivaux, parfois, d'un même camp. Le Cameroun c'est le Cameroun n'est-ce pas ?